Loading...

365 jours de judaïsme (sans trop de contraintes)

 

 

Quelques mois ont passé depuis Kippour dernier et les bonnes résolutions que vous avez sincèrement formulées le ventre vide, entre Kol Nidré et la sonnerie du shofar, n’ont pas résisté à l’épreuve de la vie civile. Soukkot a filé sous vos yeux sans que vous n’ayez entrevu l’ombre d’une cabane, vous twittez toujours pendant shabbat et vous percevez les contraintes religieuses comme des enclaves à votre vie d’hédoniste. Halte ! Vous avez l’âme d’un voyageur ? Voici quelques conseils qui vous aideront (peut-être) à réussir votre année judaïque sans renoncer à ce côté «pop» qui vous colle tant à la peau.

 

Attaquons-nous d’emblée à notre nœud gordien : ce jour de repos qui est votre jour de sortie. Vous avez pourtant essayé, mais renoncer à la bière de fin de semaine et au match avancé de la journée de Ligue 1 vous est insurmontable. Mon père m’a toujours enseigné que les lois étaient faites pour être contournées. J’ai donc cherché, et je me suis demandé… Qu’est-ce que le shabbat ? Le septième jour de la semaine. Soit la septième fois que le soleil se couche. Hors, il est un endroit du monde où le soleil ne se couche jamais, six mois sur douze. Je me suis donc renseigné de ce qu’il adviendrait si l’on devait passer shabbat au-delà du cercle polaire. Les avis divergent, l’un d’entre-eux consiste à considérer ces six mois comme un seul jour, celui de votre arrivée. Arrangez-vous simplement pour ne pas arriver un vendredi soir… Notons cependant que cela ne résoudra pas le problème du match avancé de Ligue 1, mais de toute façon, vous avez toujours eu un faible pour le championnat norvégien.

 

Vous avez fait la moitié du chemin, mais la solitude vous pèse et vous redoutez de passer Hanouka sans que personne ne vous offre la moindre boite de Smarties. Puis les Moon Boots en intérieur, ça va un temps… Alors que vous pouvez les arpenter dans les rues de Lyon pendant la Fête des Lumières ! Bien sûr, vous me répondrez que cette fête populaire est chrétienne, puisqu’elle célèbre la Vierge Marie. Soit. Mais avant d’être Vierge (ou après), Marie est d’abord une mère juive ! Et personne ne trouvera saugrenu que vous répandiez la lumière des bougies à la fenêtre. Enfin, la Fête des Lumières est une manifestation de rue entièrement gratuite. Il serait donc dommage de passer à côté.

 

 

 

Retournez hiberner quelques mois dans votre igloo, vous n’apprécierez que davantage la chaleur du Vietnam pendant Pessah. Vous troquerez ainsi les traditionnelles blagues de tonton (identiques d’une année sur l’autre « Vas-y Nath, lis-nous le Racha ! »), la lecture de votre petite cousine qui débute l’apprentissage de l’hébreu, la traduction de la Haggada en français, le tout dans une cage à poule… Avec un seder express à l’Hôtel Sheraton, en plein cœur d’Hanoi ! Vous n’échapperez pas à la matsah, mais pour le reste, vous mangerez du riz comme tous les autres jours de l’année (même si vous n’êtes pas Tunisien). Et puis rien ne vaut le folklore d’un rabbin aux yeux bridés.

 

L’idée du Cercle Polaire n’est pas si mauvaise, surtout quand vous vivez les six mois pendant lesquels il ne fait jamais nuit. Pour varier les plaisirs, passez l’été au Canada : vous aurez moins de kilomètres à parcourir au soir de Roch Hachana pour rejoindre Skokie, en banlieue de Chicago. Bordée par le Lac Michigan, « le Plus Grand Village du Monde » n’a pas de juif que son surnom : il est historiquement habité par une forte communauté juive, qui abrite le plus grand shofar du monde ! Voilà qui mettra un peu de «fun» dans les épinards, et puisqu’il s’agit aussi d’une ville agricole, vous  n’aurez que l’embarras du choix pour le miel et la variété de pommes.

 

Cette année, tout n’aura pas été parfait, certes. Mais vous aurez fait des efforts pour renouer avec votre judaïsme, et votre carte Miles s’en souviendra. Cependant, Kippour arrivera bientôt, et vous n’y échapperez pas. Pour apaiser votre angoisse et soulager votre estomac, je vous aurais bien suggéré quelques destinations oubliées du tiers-monde, si ma conscience n’avait soudainement repris le pas sur mon appétence pour l’humour noir. Il s’en fallut de peu. Mais vos bonnes résolutions ne resteront pas sans suites et NON, vous ne balayerez pas Soukkot d’un revers de main. Vous avez déjà repéré, en Suède, de petites cabanes tellement design que vous ne rechignerez pas à dormir dedans. Et puisque le mois d’octobre coïncide avec l’ouverture de la saison des aurores boréales, vous aurez une bonne raison d’y rester huit jours.

Le judaïsme, vous allez aimer.

Nathanael Dahan

© photos : DR

Article publié le 8 novembre 2013. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "365 jours de judaïsme (sans trop de contraintes)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] Deux mois ont passé depuis Kippour dernier et les bonnes résolutions que vous avez sincèrement formulées le ventre vide, entre Kol Nidré et la sonnerie du shofar, n’ont pas résisté à l’épreuve de la vie civile.  […]

trackback

[…] Deux mois ont passé depuis Kippour dernier et les bonnes résolutions que vous avez sincèrement formulées le ventre vide, entre Kol Nidré et la sonnerie du shofar, n’ont pas résisté à l’épreuve de la vie civile.  […]

wpDiscuz

Articles similaires

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]