Loading...

Assimil sort un « calendrier sonore de l’humour juif »

 

Les amateurs de bons mots vont se régaler avec le Calendrier sonore de l’humour juif, un bel objet à la fois ludique, éducatif, d’un joli design et surtout totalement hilarant. Nicolas Ragonneau, co-auteur de l’ouvrage et directeur du développement d’Assimil, éditeur de ce calendrier français-anglais, répond aux questions de Jewpop.

 

Jewpop : Nicolas Ragonneau, comment vous-est venue l’idée de réaliser un «calendrier sonore de l’humour juif ?».

Nicolas Ragonneau : Par goût personnel tout d’abord, et peut-être à force de manger des falafels ! Quand j’ai vu Lenny, le film de Bob Fosse sur Lenny Bruce, ce fut une sorte de révélation. Je suis un grand amateur de blagues juives, depuis de nombreuses années, ou tout simplement de citations ayant cette forme d’esprit. On peut les trouver partout : dans les films, dans les chansons, à la télé, dans des sketches évidemment, dans les livres… et sur le site Jewpop ! Par ailleurs, l’humour juif est un genre littéraire en soi. Il suffit de regarder l’offre de librairie pour s’en convaincre, des anthologies de Marc-Alain Ouaknin aux livres de Groucho Marx. C’est vrai en France, mais c’est encore plus vrai aux États-Unis. Ce qui n’existait pas à mon sens, c’était un ouvrage « pop » qui rassemble Woody Allen, Popeck, Serge Gainsbourg, Joan Rivers, Billy Wilder, René Goscinny, Lauren Bacall, Marcel Proust ou le rappeur Drake… Bref, un mélange plutôt détonnant d’écrivains reconnus, de comédiens, d’artistes, de saltimbanques de tout bord. Dans le calendrier, le futile côtoie le sublime, l’establishment fréquente la culture underground, la métaphysique fricote avec les plaisanteries en-dessous de la ceinture… Avec ma co-auteure, Naïma Carthew, on voulait aussi qu’il y ait beaucoup de femmes dans l’ouvrage. Quant à l’idée de calendriers sonores, il s’agit d’une collection que nous lançons, et dont l’originalité repose sur la possibilité de scanner chaque jour un QR code pour entendre du contenu sur son smartphone. En l’occurrence, le calendrier d’humour juif étant bilingue anglais-français, c’est une manière amusante de travailler son anglais.

Jewpop : Il y a une majorité de citations d’auteurs et comédiens américains dans ce calendrier. Un choix éditorial, ou une constatation ? Pour vous, l’humour juif est aujourd’hui essentiellement anglo-saxon ?

N.R. : L’humour juif est d’abord un humour drôle. Ce qui n’est pas toujours le cas en ce qui concerne l’humour. Je ne dirais pas qu’il est essentiellement anglo-saxon, je dirais que sa composante anglo-saxonne est surreprésentée, à la fois parce que c’est un fait dans les médias, mais aussi, pour en revenir à notre calendrier, parce qu’on voulait en faire un outil pour travailler son anglais, d’où une majorité de personnalités parlant l’anglais. Mais l’explication est aussi historique et due à l’exode vers les USA, c’est évident. Les Marx Brothers étaient d’origine alsacienne, Isaac Asimov et Yakov Smirnoff des russe et ukrainien naturalisés, Billy Wilder un autrichien né dans l’actuelle Pologne… Les exemples sont innombrables.

 

Jewpop : Vos 3 citations préférées ?

N.R. : « La politique, c’est l’art de chercher les ennuis, de les trouver partout, d’en faire un diagnostic erroné et d’appliquer les mauvais remèdes. » Groucho Marx

« Il ne faut pas avoir peur du bonheur. C’est seulement un bon moment à passer. » Romain Gary

Et celle-ci, de Joan Rivers, qui vient de mourir : « J’ai tellement fait de chirurgie plastique qu’à ma mort, je ferai don de mon corps à Tupperware. » Je me demande si elle a tenu parole…

 

 

Jewpop : Celle(s) que vous n’avez pas osé inclure dans le calendrier ?

N.R. : Franchement, on ne s’est pas refusé grand-chose, il y a beaucoup de sexe dans le calendrier. Mais quand même… Par exemple Timsit, sur le papier et en dehors de la scène, c’est vraiment hard et ça ne le grandit pas trop, donc on s’est abstenus. Lenny Bruce, en dehors du contexte, c’est pareil, ça ne lui rend pas justice. Il faut que les citations marchent sur papier, sans vulgarité. J’ai censuré celle-ci, de Sarah Silverman et que je cite en V.O. : « Strippers should be role-models for little girls. If only for the fact that they wax their assholes. ». On a évité des sujets trop politiques ou religieux, qui seraient plutôt hors-sujet dans notre cahiers des charges très « pop ». Et puis il y en a une, qui est arrivé trop tard parce que le livre était déjà sous presse, d’un de mes amis : « Un livre d’humour juif, c’est comme Mein Kampf : on a peur de l’ouvrir parce qu’on sait qu’on mettra du temps à s’en remettre. »

 

Jewpop : Après l’humour juif, vous aimeriez vous attaquer à quel genre pour un prochain calendrier sonore ?

N.R. : On peut imaginer pas mal de choses. Un calendrier d’humour allemand, mais j’ai peur qu’on s’arrête au mois de mars… Avec l’humour juif, on sort également un calendrier d’anglais, d’espagnol et de français. Un humour anglais s’imposerait facilement, c’est sûr. Et un calendrier de sagesse arabe, avec des calligraphies et de belles citations ou proverbes, ce serait chouette !

 

Entretien réalisé par Alain Granat.

Le Calendrier sonore de l’humour juif (Assimil) est en vente dans toutes les bonnes librairies et les plateformes de vente en ligne.

Commander l’ouvrage sur le site Assimil.com (14, 95€ hors frais de livraison)

Jewpop est partenaire média du Calendrier sonore de l’humour juif

© visuels : Assimil

Article publié le 23 octobre 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

 

 

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]