Loading...

Camille Vizioz-Brami rend les
Yiddish Mamma trendy

Yiddish Mamma Power JewPop

 

Yiddish Mamma, ce n’est pas qu’une chanson. C’est aussi désormais une griffe qui se décline en t-shirts, sacs, sweats… et fait le bonheur des fashionistas. Nul besoin de se sentir l’âme d’une Jewish princess pour arborer les savoureux slogans à la typo girly déclinés par Camille Vizioz-Brami, créatrice de la marque et de ces pièces « made in shtetl ».

 

Made in Shtetl Yiddish Mamma jewPop

 

 

Son premier métier, c’est la communication. Mais Camille, fille et petite-fille de « shmatologues », a brillamment repris le flambeau familial avec Yiddish Mamma, marque qui se veut à la fois tendance et mémorielle, emplie d’humour mais aussi d’amour. Et surtout, délicieusement stylée. Pour la créatrice, la sauvegarde du patrimoine yiddish s’affiche au travers de clins d’œil à la culture culinaire ashkénaze, aux mots et expressions cultes qu’elle met malicieusement en scène sur ses créations d’esprit sportswear. Une jolie façon de transmettre son héritage.

 

Camille Vizioz Brami JewPop

 

Yiddish Mamma est l’invitée, à partir du mois de décembre, de la boutique Alexia Hollinger (3 rue Thérèse, Paris 1er). Vous pourrez y découvrir des surprises et des créations inédites exclusives, comme ce sac en édition limitée réalisé à Paris sur des tissus vintage Liberty

 

Tote Bag Yiddish Mamma Liberty JewPop

 

Et aussi un espace dédié à la « Schmates Therapy » avec des consultations personnalisées tous les mardis, grâce à la présence d’une Yiddish Mamma sur place. Oy Vey !

 

 

L’interview Jewpop de Camille Vizioz-Brami

 

Meshuga Girl Yiddish Mamma JewPop

 

Jewpop : C’est quoi une « Meshuga Girl » ? Camille, es-tu complètement Meshuga ?

 

Camille Vizioz-Brami : Une Meshuga Girl est une fille un peu perchée, une Funny Girl en plus crazy, qui ne se prend pas au sérieux et qui a décidé de s’amuser de tout parce que la vie est beaucoup trop boring. Une fille qui est là, est pas là, qui crée une marque qui s’appelle Yiddish Mamma et qui ne parle pas yiddish, qui mange des matzot toute l’année sauf à Pessah, qui achète des cadeaux à sa mère la jour de Kippour, qui voulait faire Anne Sinclair (pour les pulls en mohair) et surtout pas faire des études de schmates pour échapper au mythe familial, mais qui malgré tout, replonge dedans… un peu Meshuga quoi ! Un peu moi, euh… je vois pas pourquoi ?

 

Super Mensch Yiddish Mamma JewPop

 

J : Quelles qualités faut-il avoir pour porter un t-shirt « Super Mensch » ?

 

C V-B : Alors il faut des qualités d’une grande rareté : avoir au minimum deux épaules, pas forcément symétriques mais solides et larges sur lesquelles on peut se reposer, et surtout, s’accrocher pour avancer ! Tel un pionnier, un guide ou un leader – qui prend les coups et qui résiste – l’homme a historiquement rempli cette fonction, mais heureusement en 2017, une femme peut être un Mensch. C’est Rabbi Delphine Horvilleur qui l’a dit lors du kiddoush prononçé pour Madame Simone Veil : « Simone Veil, notre “mensch” » C’est la jurisprudence Simone Veil, qui nous fait encore gagner un pas de plus vers le chemin de l’égalité « Homme + Femme »… Merci Simone !

 

Merci Simone Yiddish Mamma JewPop

J : Après le Klops, les Kneidlers et le Kisskuchen, à quelle sauce vas-tu prochainement habiller les Yiddish Mamma ? Le Kishke, c’est girly ? Ou tu préfères le Kroupnik ? Ou encore les Kreplers ?

 

C V-B : Pour lutter contre le KKK,  il faut la puissance ancestrale des 4 K : Klops + KissKuchen + Kneidlers + Kreplers ! Alors notre prochain schmattes sera dédié au krepler et à ma soeur de kreplers, la bouillonnante Marceline Loridan-Ivens. Ma « Krepler Sister » !

 

Kneidler Power Yiddish Mamma JewPop

 

J : Tu as déjà invité un garçon à manger du pied de veau en gelée ? Si oui, c’est un bon moyen de pécho ou pas ?

 

C V-B : Dingue, j’ai pécho mon Mensch comme ça, comment le sais-tu ? Tu peux te dire que si ton/ta date aime le pied de veau en gelée, tu peux passer ta vie avec ! L’heureux(se) élu(e) est prêt(e) à tout après ça… Tu peux toujours courir avec ta pkaïla et boire ta vodka en wifi !

 

J : Une Yiddish Mamma sera présente tous les mardis dans la boutique Alexia Hollinger, pour ce que tu décris comme des « consultations personnalisées ». Tu peux nous en dire plus ? On pourra se faire pincer les joues ?

 

C V-B : Effectivement, il s’agit de séance gratuite de « schmates therapy » qui nécessite un minimum de confidentialité à l’égard de futur(e)s client(e)s… euh, patient(e)s ! Il y des pathologies de schmatologie très graves que certain(e)s se traînent depuis des générations…. Il faut oser en parler et dévoiler. Le remède du pinçage de joues peut, d’ores et déjà, rassurer les plus timides. Il sera donc à l’honneur, c’est un peu notre hug à nous – comme tu t’en souviens, ma petite Chepselleh !

 

J : Pour conclure, as-tu un message à adresser à nos lecteurs sépharades et non-juifs ?

 

C V-B : Oui, je les remercie d’être si nombreux à acheter nos schmates ! Si on devait compter que sur les ashkés, on serait mal : ils ne parlent même plus yiddish !

 

Entretien réalisé par Sharon Boutboul

 

Le site de la marque Yiddish Mamma

Le compte Instagram Yiddish Mamma

 

Boutique Alexia Hollinger, 3 rue Thérèse, 75001 Paris

 

Le « petit lexique textile et gastronomique » à l’attention des client(e)s Yiddish Mamma :

Schmates : tissus/chiffons

Schmatologue : fabricant de vêtements

Chepselleh : mon petit mouton, mon agneau, nom donné aux petits enfants en leur pinçant la joue

KissKuchen : cheesecake, gâteau au fromage

Klops : pain de viande, boulette géante cuite au four à déguster tiède/froid ou chaud avec des cornichons et de la moutarde

Yiddish Mamma : super maman

Super Mensch : un homme sur qui on peut compter

Mensch Lover : french lover pour changer

Made in Shtetl : fait à Paris

Pickel Fever : cousin du pastrami, mais tellement meilleur

Des Kichs : a kiss : on vous embrasse fort !

 

© photos : Camille Vizioz-Brami / Yiddish Mamma /DR

Article publié le 28 novembre 2017. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2017 Jewpop

 

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Tamar Morali JewPop

Tamar Morali, une juive allemande future Miss Germany ?

Pour la première fois dans l’histoire du concours de beauté Miss Germany, une jeune […]

Yiddish Mamma Power JewPop

Camille Vizioz-Brami rend les
Yiddish Mamma trendy

Yiddish Mamma, ce n’est pas qu’une chanson. C’est aussi désormais une griffe qui se […]

Consistoire Paris JewPop

C’est un beau roman, c’est un beau Consistoire

Hier soir, un message de mon boss : « Sharon, tout le monde se fout […]

David Nathanson joue « Le Nazi et le Barbier » d’Edgar Hilsenrath

« Un antisémite, c’est comme un cancéreux. À un stade trop avancé, ça ne sert […]