Loading...

Ces juifs qu'on voit partout sans le savoir : Ayalah Bentovim, du groupe Faithless

 

 

Pour ceux qui cherchent des juifs partout, c’est vraiment péché de ne pas savoir qu’on en a un(e), là, juste sous le nez, depuis des années. On découvre aujourd’hui Sister Bliss, aka Ayalah Deborah Bentovim, l’une des membres du célèbre groupe Faithless, qui a fait danser la terre entière au son de ses tubes pendant les années 90 et 2000. Au cas où le nom Faithless ne vous évoque rien, c’est le groupe qui a sorti en 1995 le tube mondial « Insomnia ».

 

 

Le riff terriblement efficace et la voix mythique du chanteur Maxi Jazz ont fait d’Insomnia un succès planétaire et un véritable hymne dans les clubs du monde entier. Ayalah a composé ce morceau et l’a produit avec un autre membre du groupe, Rollo Armstrong, qui n’est autre que le frère de la célèbre chanteuse Dido. Oui, Ayalah est plutôt bien entourée. En 1998, le groupe sort « God is a DJ », qui deviendra lui aussi un tube mondial et un hymne chez les clubbers. Les plus perspicaces parmi vous auront remarqué la grosse allusion dans le titre sur la judaïté d’Ayalah. Et ouais, elle donne des petits indices en chemin, mais c’est hyper subtil donc il faut être à l’affût.

 

 

Et comme chez les juifs, la famille c’est sacré, c’est très sûrement sous l’influence d’Ayalah qu’il y a eu des morceaux en collaboration avec la sœurette Dido. Le 8 Avril 2002, il y a maintenant 11 ans, le groupe sortait le génialissime et intemporel « One Step Too Far ». Ce morceau est effectivement la preuve que bosser en famille, ça a parfois du bon.

 

 

Dans le clip, on peut voir Ayalah (la blonde aux cheveux courts et au haut bleu), mais comme c’est une bat Israël et qu’elle n’aime pas trop se montrer, on la voit beaucoup moins que Dido. Voici une photo d’elle qui respire tellement la tsniout qu’elle aurait pu l’utiliser pour l’affiche d’un concert à Mea Shearim.

 

 

Chacun des membres de Faithless a développé une carrière solo en parallèle du groupe (qui aujourd’hui n’existe plus).  En commençant à mixer à 17 ans, Ayalah devint l’une des premières femmes de la scène techno et elle est aujourd’hui l’une des DJs et productrices les plus populaires dans le monde de l’électro. À l’origine ses parents, l’avaient plutôt branchée sur la musique classique, en la mettant à l’âge de 5 ans au piano et au violon. Mais Ayalah était apparemment destinée à faire danser des centaines de milliers de clubbers et à mixer sur des platines pendant la majeure partie de sa vie. C’est ça aussi être juif, avoir le don de soi et savoir se sacrifier pour le reste de l’humanité.

 

Noa Benattar

Noa Benattar est Music Supervisor en Israël, et l’auteur du blog franco-hébreu La chanson de la semaine.

NDLR : Suite à la publication de cet article, des lecteurs nous ont signalé que Faithless soutenait le mouvement BDS, qui prône le boycott économique et culturel de l’Etat d’Israël, prise de position que nous condamnons. Et dire que le tourneur le plus en vogue de Mea Shearim venait de nous signaler qu’il avait une super salle de concert où Sister Bliss pourrait faire un concert le vendredi qui suit Yom Haatsmaout. Elle ne sait pas ce qu’elle loupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2013 Jewpop

© photos DR

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Ces juifs qu'on voit partout sans le savoir : Ayalah Bentovim, du groupe Faithless"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Anna
Invité

Le don de soir, un peu comme Edouard Baer finalement…qui lui aussi est juif d’ailleurs. Ah cest juifs, il savent ce qu’est le sacrifice…

Noa Benattar
Invité

Je me devoue pour guider Edouard Baer a Tel Aviv si il a besoin de qqun pour l’emmener dans des endroits avec de la musique sympa. Ou pour l’emmener dans des endroits avec de la musique pas sympa. Ou pour l’emmener dans n’importe quel endroit.

Noa Benattar
Invité

Je me devoue pour guider Edouard Baer a Tel Aviv si il a besoin de qqun pour l’emmener dans des endroits avec de la musique sympa. Ou pour l’emmener dans des endroits avec de la musique pas sympa. Ou pour l’emmener dans n’importe quel endroit.

Noa Benattar
Invité

Je me devoue pour guider Edouard Baer a Tel Aviv si il a besoin de qqun pour l’emmener dans des endroits avec de la musique sympa. Ou pour l’emmener dans des endroits avec de la musique pas sympa. Ou pour l’emmener dans n’importe quel endroit.

Noa Benattar
Invité

Je me devoue pour guider Edouard Baer a Tel Aviv si il a besoin de qqun pour l’emmener dans des endroits avec de la musique sympa. Ou pour l’emmener dans des endroits avec de la musique pas sympa. Ou pour l’emmener dans n’importe quel endroit.

Anna
Invité

Le don de soir, un peu comme Edouard Baer finalement…qui lui aussi est juif d’ailleurs. Ah cest juifs, il savent ce qu’est le sacrifice…

trackback

[…] http://www.jewpop.com/charme/ces-juifs-quon-voit-partout-sans-le-savoir-ayalah-bentovim-du-groupe-fa…   הפסוט הזה פורסם בצרפתית באתר Jewpop בו אני כותבת מדי פעם על מוזיקה (הלינק למעלה).    מי שהתחיל לעקוב אחרי הבלוג בשבועות האחרונים יכול לחשוב שיש לי איזו אובססיה ליהדות וליהודים בכלל. הרי התעסקתי הרבה בנושא הזה, האם זה דרך פוסט פלייליסט לפסח, או פוסטים על Chaka Khan או Jamiroquai.   […]

trackback

[…] http://www.jewpop.com/charme/ces-juifs-quon-voit-partout-sans-le-savoir-ayalah-bentovim-du-groupe-fa…   הפסוט הזה פורסם בצרפתית באתר Jewpop בו אני כותבת מדי פעם על מוזיקה (הלינק למעלה).    מי שהתחיל לעקוב אחרי הבלוג בשבועות האחרונים יכול לחשוב שיש לי איזו אובססיה ליהדות וליהודים בכלל. הרי התעסקתי הרבה בנושא הזה, האם זה דרך פוסט פלייליסט לפסח, או פוסטים על Chaka Khan או Jamiroquai.   […]

trackback

[…] plus longue en réalité. Insomnia de Faithless aurait pu y figurer (mais bon on en a déjà parlé ici), tout comme How Do You Sleep de John Lennon. Vous êtes cordialement invités à ajouter votre […]

trackback

[…] plus longue en réalité. Insomnia de Faithless aurait pu y figurer (mais bon on en a déjà parlé ici), tout comme How Do You Sleep de John Lennon. Vous êtes cordialement invités à ajouter votre […]

wpDiscuz

Articles similaires

Bogosses et hoummous, la recette israélienne qui fait baver sur Instagram

Hot Dudes And Hummus est un compte Instagram lancé par 4 étudiants israéliens, dont […]

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]