Loading...

Dans le Bronx, une synagogue dans une mosquée

 

 

Twittée par le chroniqueur de Canal + Mouloud Achour, cette belle histoire de tolérance, publiée à l’origine sur le webmagazine juif américain Tablet, a été relayée par le site Trouve ta mosquée.fr et se partage désormais sur les réseaux sociaux.

A son tour, Jewpop diffuse ce joli « Conte du Bronx », mais constate aussi avec regret le double-langage tenu par le site Trouvetamosquée.fr, qui souhaite ne pas « enfermer musulmans et juifs dans le conflit israélo-palestinien », mais publie paradoxalement un article stigmatisant les « plans israéliens visant à occuper la mosquée al-Aqsa »… On aimerait tant croire aux contes de fées.

Alain Granat

 

 

Dans le Bronx à New-York, chaque vendredi soir pour le service du shabbat, des juifs du quartier se rendent à leur synagogue. Petit détail, la synagogue se trouve au sein même d’une mosquée.

La communauté musulmane a mis à la disposition des juifs une partie de la mosquée qu’ils utilisent comme synagogue.

Cette entraide est le fruit d’une relation ancienne de plusieurs années. La communauté juive, qui possédait une synagogue sur Virginia Avenue, collectait des vêtements pour les familles nécessiteuses, dont une partie allait au Cheikh Moussa Drammeh et sa communauté musulmane. Depuis, les liens d’amitiés entre les deux lieux de cultes se sont créés.

En 2003, suite à une baisse démographique des juifs du quartier, les cadres de la communauté ont été forcés de vendre la synagogue. Selon le « Jewish Community Relation Chair », il y avait jadis 630 000 juifs dans le Bronx et en  2002 ce chiffre avait chuté à 45100. Suite à cela, un local a été loué jusqu’en 2007. Un espace qu’ils ont dû abandonner par manque d’argent. La communauté est composée en grande partie de personnes âgées dont les revenus sont très limités.

Dès 2006, le Cheikh Moussa Drammeh, au courant de cette situation, s’est immédiatement porté volontaire pour accueillir la communauté juive au centre islamique, gratuitement.  Selon le Cheikh, c’était à son tour d’aider le peuple qui l’avait aidé autrefois, lui et sa communauté.

Au départ, les fidèles juifs tenaient les services du shabbat dans le bureau de l’imam. Après six mois, la  pièce est devenue exiguë, de plus en plus de personnes assistaient aux offices bien qu’ils aient lieu dans une mosquée. L’imam leur proposa une salle, suffisamment grande pour que les juifs l’aménagent convenablement pour leur culte.

La cohabitation dure depuis 2007. Une fidèle juive raconte à Tabletmag qu’elle apprécie le centre accueillant la synagogue, « Ce sont des gens très doux », dit-elle.

Dès lors qu’on parle de musulmans et de juifs, on est souvent amené à penser au conflit israélo-palestinien. Cette incroyable histoire pourra être partagée par les deux communautés afin de prouver qu’elles ne sont pas enfermées dans cette conflagration.

 

Crédit photo : Members of the Chabad of East Bronx worship in the Islamic Cultural Center of North America. (Ted Regencia) / Tablet

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Dans le Bronx, une synagogue dans une mosquée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.jewpop.com – Today, 1:54 […]

trackback

[…] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.jewpop.com – Today, 1:54 […]

trackback

luottoa…

Stephany…

trackback

luottoa…

Stephany…

trackback

lån 20000…

Orsaken är lan köpmän som erbjudande du snabb förskott kommer sannolikt kostnader extra bara för detta snabb program…

trackback

lån 20000…

Orsaken är lan köpmän som erbjudande du snabb förskott kommer sannolikt kostnader extra bara för detta snabb program…

trackback

låna pengar utan jobb…

Vanligtvis finns det nagra sektor program som rakar vara uppmuntrande individer till göra deras arrangemang…

trackback

låna pengar utan jobb…

Vanligtvis finns det nagra sektor program som rakar vara uppmuntrande individer till göra deras arrangemang…

wpDiscuz

Articles similaires

Les belles israéliennes des années 70 dans Playboy

Après notre article sur « Les filles d’Israël » vues par le magazine LUI en 1971, […]

Céline, voyage au bout de nazi

Avec « Céline, La race, Le Juif. Légende littéraire et vérité historique » publié le 6 […]

L’Ego mon jeu préféré, ou La vérité si je veux

L’Ego, mon jeu préféré, co-écrit par Audrey Nataf et Johanne Toledano, expose une galerie […]

Fuck America

À 84 ans, Edgar Hilsenrath connaît enfin en France une notoriété largement méritée. Son éditeur, […]