Loading...

Election du GRF : le Top des clips de campagne des rabbins candidats

 

La campagne pour l’élection du Grand Rabbin de France, c’est un peu comme l’élection de ton chef de classe en cinquième. Pliée d’avance par la meuf hyper populaire, qui a promis à toute la classe, excepté à ses adversaires, d’être invitée à sa boum. La meuf, je m’en souviens, elle se prénommait Joëlle.

 

Allez savoir pourquoi, mais sur les 10 candidats à l’élection de Grand Rabbin de France, il n’y a que 6 clips de campagne à l’heure où j’écris ces lignes. Au moins, il y en a qui ne traîneront pas de fausses factures en raison de budgets communication pharamineux. Pour ne pas être taxée de partialité, les voici par ordre alphabétique (remarque préliminaire : on ne sait pas qui sont les «conseillers en communication» de ces rabbins, mais y a un créneau à prendre).

 

Laurent Berros

 



Note ambiance musicale : 5/5. Un jingle électro-planant annonce l’arrivée du candidat, rabbin de Sarcelles. Totalement raccord avec son look.

Note slogan : 4/5. «Pour un souffle nouveau». On comprend le concept, ça fait un peu penser au mec qui a du coffre et veut prendre la place du fidèle qui chaque année sonne le shofar à Kippour en éructant péniblement un poueeeeet asthmatisé. Bien joué.

Note effets spéciaux : 5/5. Total psychédélique. Le réal est sous acides, on a droit à des images kitschissimes en incrustation, tandis qu’un monteur hystérique fait se déplacer notre rabbin à l’écran tel Force Bleue dans Bioman. Arty et réjouissant !

Note phrase qui déchire : 5/5. « Chaque juif est un diamant ! ». La référence à Marylin, certes peu talmudique, est trop bien.

Note image qui tue : 5/5. Le rabbin Berros, gants beurre frais, légèrement boudiné dans son uniforme d’officier-aumônier. Rompez !

Note réalisation : 3/5. Attention aux reflets des projos dans les lunettes du rabbin, pénible.

Note barbe : 3/5. Poivre et sel, taillée trop courte. Peut mieux faire.

Note Président Mergui : 5/5. Photo avec le Président Mergui habilement placée à 1’19.

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris, ce qui a marché à Sarcelles peut fonctionner au niveau national. Attention quand même au syndrome DSK.

 

Olivier Kaufmann

 

 

Note ambiance musicale : 2/5. Un jingle électro-world mode Ushuaia, un tantinet démodé.

Note slogan : 4/5. «Tous les sentiers que nous emprunterons ensemble nous conduirons à la paix». Un rabbin qui se sent concerné par le Sentier, c’est un homme en phase avec les réalités économiques ! On sent que le mec veut reprendre la place aux chinois, on dit bravo !

Note effets spéciaux : 0/5. Total chiant. Le réal est sous Tranxene, on a droit a un fond façon météo, on se demande au début du clip si Olivier Kaufmann va nous faire une imitation de Laurent Cabrol. Même pas. Grosse déception.

Note phrase qui déchire : 5/5. « Les éléments structurants de notre pérennisation ». Subtilement, Kaufmann nous fait passer le message que ses concurrents sont tous des illettrés. Mais on préfère quand il veut défoncer les chinois, ça claque plus.

Note image qui tue : 0/5. On reste sur sa faim.

Note réalisation : 0/5. Voir plus haut.

Note barbe : Taillée courte, peut mieux faire.

Note Président Mergui : 5/5. Dès 0’40, on sait que « Le Grand Rabbin de France doit être au côté du Président du Consistoire ». Pas l’inverse hein. Faut pas déconner.

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris, on va défoncer les antisémites et les chinois.

 

Haïm Korsia

 

 

Note ambiance musicale : 5/5. Sobre et efficace, Yeroushalayim Shel zahav au piano, on l’a joué un brin romantique pour ne pas effrayer les électeurs ashkénazes.

Note slogan : 4/5. « Je suis prêt ». Traduisez « J’y pense chaque matin devant ma glace en me taillant la barbe ».

Note effets spéciaux : 0/5. Rien. Traduisez « fini les conneries au Consistoire », on la joue sobre.

Note phrase qui déchire : 5/5. « Je viens de l’Armée de l’air ». Traduisez « Mes concurrents sont des fiottes ».

Note image qui tue : 0/5. Mais pourquoi on a pas droit à une image du rabbin Korsia dans son cockpit, façon Poutine ?

Note réalisation : 5/5. Une image HD plutôt léchée, un coach de dirigeants pour l’interview, on la joue vraiment «Je suis prêt !».

Note barbe : 3/5. Taillée courte, peut mieux faire.

Note Président Mergui : 0/5. Faut attendre 3’40 pour entendre « Un médiateur placé auprès du Président du Consistoire Central ». Traduisez « Moi Grand Rabbin de France, je vais coller un mec aux basques du Président du Consistoire Central ».

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris, Haïm Korsia est prêt à décoller. Roger !

 

Meyer Malka


Note ambiance musicale : 2/5. M comme Malka, M comme (petite) Maison dans la prairie pour la musique.

Note slogan :  5/5. « La jeunesse est un Sentier prioritaire » (cf. Olivier Kaufmann). Ou chantier prioritaire ? Le doute subsiste…

Note effets spéciaux : 3/5. On adore la pluie d’étoiles filantes, les incrustations diverses et avariées, du beau boulot, vraiment.

Note phrase qui déchire : 5/5. « Le travail du Grand Rabbin de France est une tâche éminente et trop importante pour une seule personne ». Traduisez « Je ne veux pas être dérangé pendant ma sieste ! ». Mention spéciale aussi pour « Leitmotiffff », prononcé façon « Laiiister ».

Note image qui tue : 0/5. L’aquarium. Un Grand Rabbin de France qui aime les poissons exotiques mérite d’être élu. Et le joli Powerpoint avec les photos en uniforme de l’Armée de l’air (Haïm Korsia + Meyer Malka = Tanguy et Laverdure ?)

Note réalisation : 0/5.  « Monsieur le rabbin, votre texte est en pleine page sur l’écran de votre PC, vous n’avez qu’à le lire, ne vous occupez pas de la caméra ».

Note barbe : 5/5. Enfin une barbe à la dimension d’un Grand Rabbin de France !

Note Président Mergui : 0/5. Malka aller se faire voir, le Président !

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris du « Leitmotifff », Meyer Malka parle peu et agit beaucoup. Après avoir vu son clip, on comprend bien le concept.

 

Alain Senior

 

 

Note ambiance musicale : 0/5. Avec Senior, pas de chichis musicaux, allons à l’essentiel.

Note slogan :  0/5. Pas de slogan, à part un très balladurien « Je veux rappeler la centralité de l’Institution ».

Note effets spéciaux : 0/5. Avec Senior, ça rigole pas. Une bibliothèque et pis c’est tout. L’étude, y a que ça de vrai !

Note phrase qui déchire : 1/5. « Le Consistoire est la maison de tous les juifs de France ». Ouais ok. Et sinon, tout baigne ?

Note image qui tue : 0/5. Voir effets spéciaux.

Note réalisation : 0/5. Vas-y, plante ta caméra, appuie sur le bouton On et va te boire une Kro en attendant que l’autre ait fini son laius. On note que le réal aurait mieux fait de rester sur place, car le déjeuner du rabbin semble avoir du mal à passer.

Note barbe : 5/5. Ben voilà, ça c’est de la bebar de Grand Rabbin de France !

Note Président Mergui : 0/5. Rien, que dalle, nada. Et les consignes, bordel !

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris, Alain Senior a fait plein de trucs avant de se décider à y aller, c’est donc déjà une raison suffisante de voter pour lui.

 

David Shoushana



Note ambiance musicale : 3/5. Cheap, tendance Lo-Fi. Un mix de générique FR3 Poitou et de musique de docu animalier.

Note slogan : 4/5. « Insufflons ensemble une nouvelle énergie pour le judaïsme ». Cf. le slogan de Laurent Berros. Qui a plagié l’autre ? Ça vous a pas suffi les mecs ?

Note effets spéciaux : 3/5. On aime bien le décor du début, façon Télétubbies.

Note phrase qui déchire : 1/5. « Après avoir obtenu mon diplôme ». Genre.

Note image qui tue : 5/5. L’arrivée de la charmante Naomi, « femme active », à 2’14, suivie à 3’45 par The Kooples de Charenton-le-Pont, trop choupinets.

Note réalisation : 3/5. Pépère, ambiance « on va pas vous en mettre plein la vue », on gère un budget serré.

Note barbe : 4/5. Presque aussi bien qu’Alain Senior !

Note Président Mergui : 0/5. Rien, que dalle, nada. Ambiance « je suis jeune et je t’emmerde ».

Note message global : 3/5. Si j’ai tout compris, David Shoushana n’a pas fait l’armée de l’air mais des études d’aéronautique, ce qui est presque pareil. Il peut donc prétendre à la fonction de Grand Rabbin de France.

 

Vous avez maintenant, comme moi, regardé consciencieusement ces professions de foi. Parmi ces rabbins, toutes personnalités éminemment respectables (messieurs, si vous nous lisez, ne voyez aucune offense dans ces blagues stupides), l’un sera élu le 22 juin Grand Rabbin de France pour un mandat de 7 ans. Avec la lourde charge de représenter, au sein de la République, tous les juifs de France. Une responsabilité immense, qu’on allait quand même pas laisser à un rabbin libéral. Suffit de regarder ce clip pour admettre définitivement que ces gens ne sont pas sérieux. Ils n’ont même pas de barbe.

Sharon Boutboul

Retrouvez toutes les chroniques de Sharon Boutboul sur Jewpop

© photos : DR / YouTube

Article publié le 12 juin 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]