Loading...

Les élections du Consistoire, ça intéresse qui ?

Consistoire élections JewPop

 

 

Depuis 3300 ans, rien n’a changé. Toujours le même peuple retors, vindicatif, jamais content, ingrat, qui veut tout et son contraire. Le peuple juif. « Ce qui a été c’est ce qui sera ; ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera : il n’y a rien de nouveau sous le soleil ! » nous enseigne l’Ecclésiaste (Kohelet). À l’époque de Moïse déjà, le peuple n’était jamais satisfait. Chaque sujet ou presque était prétexte à de longues discussions et des contestations à n’en plus finir. La manne ne suffisait pas, il fallait de la viande ; le leadership de Moïse et Aaron était contesté par Kora’h et ses partisans. Et à la moindre difficulté, le peuple se plaignait de ses dirigeants et se prenait à regretter le « bon temps de l’Egypte »… Aujourd’hui, nous entrons en période électorale pour renouveler la moitié des représentants du Consistoire de Paris. Et rien n’a changé…

 

Tous mécontents. Et comme à chaque élection depuis que le concept existe, on y voit des sortants qui se félicitent des bons résultats obtenus, des challengers qui estiment que rien de bon n’a été accompli et des indépendants qui pensent qu’avec eux ça va enfin changer et vous allez voir ce que vous allez voir… Quand on est élu, on récolte rarement des remerciements ; par contre, des coups, on en prend plein. Tout le temps. De tous les côtés, y compris de son propre camp. Il faut donc un certain courage pour se présenter. Je ne veux pas croire aux théories du « tous pourris » et je suppose que chaque candidat – en plus de motivations personnelles comme l’ambition, la soif de reconnaissance ou de pouvoir, l’égo, etc… – a vraiment envie de faire quelque chose pour sa communauté.

 

J’avais surtout envie de parler de notre président, Joël Mergui. Actuel Président du Consistoire de Paris depuis 2006 (sauf pendant 6 mois en 2010) et Président du Consistoire Central depuis 2008, qui cumule les fonctions et les présidences d’associations affiliées au Consistoire. Et qui parfois a un peu tendance à se prendre pour le grand Rabbin de France (1) ou le président du CRIF. Je me demande même si parfois il ne s’imagine pas un peu en Moïse, à la fois Grand Rabbin, administrateur principal, Ministre de l’économie et des affaires étrangères, Directeur général de tous les services et Ministre de la Justice. Sauf que – avec tout le respect que j’ai pour Monsieur Mergui – il me semble que notre omni-Président n’est pas Moïse…

 

Plusieurs choses à dire sur Monsieur Mergui… D’abord qu’il a été élu (et même réélu) de manière nette et qu’il est donc tout à fait légitime à son poste. Ensuite qu’il a été un Président très actif et présent sur le terrain. On peut lui reprocher plein de choses (et je ne vais pas me gêner pour le faire !), mais on doit souligner qu’il s’est donné à 100% dans sa mission. Lorsque j’entends certains commentaires de ses contradicteurs, je reste ébahi. À ma connaissance, il n’est ni Guy Georges ni Jérôme Cahuzac et il mérite au minimum le respect. L’outrance dont font preuve un certain nombre de ses adversaires explique en partie leur manque de crédibilité. Je voudrais aussi lui dire mon admiration d’avoir su trouver les mots justes pour s’adresser aux médias, à la communauté juive et aux plus hautes instances de la France dans les heures et les jours terribles qui ont suivi les tragédies d’Ozar Hatorah, Hyper Casher et tous les autres moments difficiles traversés ces dernières années. Pour finir, je dois aussi dire que, quels que soient les reproches que je peux lui faire, ce n’est en aucun cas ni mon ennemi, ni même mon adversaire. Il a toujours été du côté de la communauté juive de France comme d’Israël. Les insultes et autres combats acharnés, je les réserve à mes ennemis et il n’en fait pas parti, loin de là.

 

Ça c’était pour les points positifs. Maintenant, sur son bilan, on peut discuter… Je ne suis pas un spécialiste de la question alors je laisse chacun juger. Je peux juste dire que sur un certain nombre de points qui me tiennent à cœur – les femmes agounot (2), le dialogue avec toutes les composantes du judaïsme, la mise en œuvre d’un érouv (3), la transparence au niveau de la gouvernance, la publication et l’assainissement des comptes, la meilleure représentativité des femmes, l’aide aux personnes en difficulté, l’augmentation significative du nombre de produits autorisés sur la liste du Consistoire – je dois dire que sur ces sujets je n’ai pas constaté de grandes avancées. Je dirais même qu’on a reculé sur bien des points…

 

Alors pour qui faut-il voter ? Je n’en sais rien ! Et puis, j’habite en Israël donc de toutes façons je n’irai pas voter ! Bref, ne comptez pas sur moi pour me prononcer. (4) La seule chose que je peux dire : j’espère que les sujets laissés de côté par un certain nombre de nos amis barbus du Consistoire vont se remettre en marche. Comme à chaque élection consistoriale, il y aura probablement plus des trois-quarts des électeurs potentiels – qui déjà ne représentent sans doute pas plus de 10% de la communauté juive d’Ile-de-France – qui s’abstiendront (5). Dit autrement, 5.000 personnes sur 300.000 se prononceront pour ces élections (6). Belle représentativité ! Du coup, évidemment, personne ne sera content (bon, ça ne changera pas beaucoup).

 

Ceux qui veulent du changement (et j’en fais partie) pourront toujours ronchonner pendant 4 ans de plus, rien n’y fera. On aura le Consistoire qu’on mérite.

 

Pierre Acher

 

  1. Les statuts du Consistoire (et la législation française du droit du travail) disent que le Grand Rabbin de France est l’employé du Président du Consistoire. Il me semble que ce n’est pas conforme à l’esprit du judaïsme, qui place toujours l’autorité morale et spirituelle au-dessus de l’autorité politique ou administrative.
  2. Les femmes agounot sont celles qui sont « enchainées », c’est-à-dire dont le mari refuse de donner le guett.
  3. Le érouv, c’est encore Wikipédia qui en parle le mieux…
  4. Si vous pensez que je suis convaincu par le blabla technocratique de la liste Neuilly-Auteuil-Boulogne, vous vous trompez lourdement ! Si vous imaginez que je suis davantage partisan de la candidate féminine seule contre tous qui envoie des messages Facebook inconsistants plus vite que son ombre, vous n’avez pas davantage de flair !
  5. En 2013, 5.352 votes pour 31.050 électeurs, soit un taux de participation de 17,2 %
  6. C’est une estimation « à la louche » du nombre de juifs habitant en Ile-de-France, juste pour donner un ordre d’idée à nos lecteurs

 

© photo : DR

Article publié le 24 novembre 2017. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2017 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Hitler Lego John Denno JewPop

Chasseurs de Lego nazis

Faut-il vraiment s’émouvoir du détournement de figurines Lego en soldats de la Wehrmacht ou […]

Consistoire Paris JewPop

C’est un beau roman, c’est un beau Consistoire

Hier soir, un message de mon boss : « Sharon, tout le monde se fout […]

Clémentine Autain in love with Iqsrael

Clémentine Autain in love with Israël

  La publication sur le site de l’Assemblée nationale du nouveau groupe d’amitié France-Israël a […]

Consistoire élections JewPop

Les élections du Consistoire, ça intéresse qui ?

Depuis 3300 ans, rien n’a changé. Toujours le même peuple retors, vindicatif, jamais […]