Loading...

Il était une voix… Albert Simon

 

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une des voix les plus marquantes de la radio française. Les bulletins météo présentés par ce natif d’Égypte sur Europe 1, de 1958 à 1986, font partie de la mémoire collective.

 

« Il pleuvla sur Clelmont Felland… », les Français ne se lassaient pas de l’accent improbable et chantant de ce journaliste météo pas comme les autres, dont la grenouille légendaire avait pourtant les cuisses un peu casher ! D’origine juive égyptienne, Albert Simon est engagé sur Europe 1 en 1958 par le directeur de la rédaction de l’époque, Maurice Siegel. Un ashkénaze qui a du nez, n’hésitant pas à confier la rubrique météo de la station à ce petit bonhomme à la voix éraillée et nasillarde, dont les bulletins rencontreront un succès immédiat.

 

Europe 1 est sans conteste la radio des 30 glorieuses dont la couleur d’antenne est la plus caractéristique et la plus réussie, entre la gouaille de titi parigot de Maurice Biraud, qui assure avec humour les matinales des années 60, la voix du journaliste scientifique Albert Ducrocq, qui commentera fougueusement l’alunissage d’Apollo XI en juillet 1969 avec son ton de speaker du radio Paris des années 30, sans oublier la mythique astrologue Madame Soleil, Pierre Bellemare et ses jeux cultes, ou encore le duo Filipacchi-Ténot, qui fera découvrir aux auditeurs français les stars du jazz et du rock’n’roll avec « Pour ceux qui aiment le jazz » et « Salut les copains ».

 

 

 

Il serait impensable aujourd’hui d’imaginer une voix telle que celle d’Albert Simon à l’antenne d’une radio d’envergure nationale, encore moins lorsque l’on sait que le journaliste était très pratiquant et cessait donc de travailler lors du shabbat, enregistrant à l’avance ses bulletins du vendredi soir et du samedi, comme le rapporte sur le site d’Europe 1 son successeur Laurent Cabrol. Les fidèles de la synagogue de la rue de Montevideo, dans le 16ème arrondissement de Paris, croiseront souvent le journaliste vedette de la radio périphérique, ce « Señor Meteo » célébré par Carlos, petit juif chauve au drôle d’accent, qui a durant près de trente ans fait la pluie et le beau temps sur les ondes françaises.

 

Alain Granat

 

Voir une vidéo d’Albert Simon au JT d’Antenne 2 (juillet 1978), © Ina

45t Philips « L’été d’Albert Simon », entretien avec Jacques Paoli sur les prévisions météorologiques de l’été 1967. Photo : Claude Delorme.

© photos : DR

Article publié le 8 juillet 2013. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2017 Jewpop

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Johanna Shimkus Peter Basch

Joanna Shimkus, étoile filante des sixties

Le public français la découvre dans Les Aventuriers de Robert Enrico en 1967. Arte […]

Shalom Bollywood

Shalom Bollywood, l’histoire extraordinaire des acteurs juifs indiens

Jusqu’à la fin des années 20, tourner dans un film était impensable pour […]

The Sefwoman

Le baal techouva en 3 tares

La dernière fois que je l’ai vu, c’était à la sortie du Baron. […]

Je me sens comme une imposture juive

Je suis juive. Je n’ai aucune idée de ce que ça signifie. Je cherche. […]