Loading...

Jazz’n’Klezmer 2010 : une cuvée pétillante ! Part 1

La 9ème édition du festival Jazz’n’ Klezmer se tiendra à Paris du 21 novembre au 13 décembre, avec une programmation riche en surprises et en artistes étonnants. Jewpop vous livre ses choix avec des concerts à ne pas manquer pour découvrir une scène en pleine ébullition ! Premier volet de notre sélection.

En ouverture du festival, le New Morning, accueillera dimanche 21 novembre à 18h la nouvelle révélation jazz israélienne, le pianiste Omri Mor. Ce jeune musicien surdoué connaîtra sans nul doute le même succès en France que le contrebassiste Avishai Cohen, avec qui il s’est produit. Fusionnant musique andalouse et nord-africaine avec un jazz résolument contemporain, Omri Mor a déjà reçu un accueil enthousiaste du public et des critiques.

En première partie du trio d’Omri Mor, le groupe Blik, et son extraordinaire chanteuse Noëmi Waysfeld, dont jewpop s’est fait l’écho, voit sa formidable relecture des chants yiddish et russe enfin consacrée, sur la mythique scène du plus prestigieux club de jazz de la capitale. Une soirée incontournable !

Mardi 23 novembre à 20h, le guitariste israélien Yuval Amihai se produira avec son quintet au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Ce jeune compositeur installé en France depuis quelques années, lauréat en 2009  du Concours National de Jazz de la Défense,  puise son inspiration dans les chants populaires israéliens, et les fonds dans un esprit qui n’est pas sans rappeler celui du guitariste Pat Metheny. Frédéric Charbaut, a qui l’on doit la découverte de nombreux jeunes artistes, dit de lui « Lorsqu’un jury de spécialistes se tait et devient attentif, c’est bon signe. En mai dernier, lors du Tremplin Jeunes Talents, alors que Yuval Amihai a commencé à jouer et que sont sorties de sa guitare ses mélodies jazz teintées d’Orient, le public et les jurés ont compris que ce quintet n’était pas ordinaire ».

Jeudi 25 novembre à l’Espace Rachi (20h30), on aura la chance de voir réunis le pianiste Olivier Hutman (figure majeure du jazz français, sideman particulièrement prisé des musiciens américains de passage à Paris, et également membre de l’excellent projet Klezmer Nova) et la jeune chanteuse Stéphy Haïk, qui ont enregistré ensemble un remarquable album en 2009 (« The Longest Mile »  / dist. Harmonia Mundi). Une occasion unique de découvrir celle que le Village Voice  de New-York décrit comme une chanteuse d' »une sensibilité et une sensualité rares ».

Toutes les infos sur Jazz’n’Klezmer 2010 sont disponibles sur le blog du festival

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Jazz’n’Klezmer 2010 : une cuvée pétillante ! Part 1"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alain
Invité

Super, merci !!!

Alain
Invité

Super, merci !!!

Anonymous
Invité

merci a toi

Anonymous
Invité

merci a toi

Alessandra Rocco
Invité

Fabuleux!!!

Alessandra Rocco
Invité

Fabuleux!!!

wpDiscuz

Articles similaires

Les belles israéliennes des années 70 dans Playboy

Après notre article sur « Les filles d’Israël » vues par le magazine LUI en 1971, […]

Céline, voyage au bout de nazi

Avec « Céline, La race, Le Juif. Légende littéraire et vérité historique » publié le 6 […]

L’Ego mon jeu préféré, ou La vérité si je veux

L’Ego, mon jeu préféré, co-écrit par Audrey Nataf et Johanne Toledano, expose une galerie […]

Fuck America

À 84 ans, Edgar Hilsenrath connaît enfin en France une notoriété largement méritée. Son éditeur, […]