Loading...

Le « Dictionnaire insolite de Tel Aviv » de Rebecca Benhamou

 

S’il est désormais un livre que vous devrez absolument emporter dans votre valise avant de prendre un vol vers Tel-Aviv, c’est bien le Dictionnaire insolite de Tel Aviv de Rebecca Benhamou. Ne vous attendez pas à un guide touristique traditionnel, mais plutôt à un pêle-mêle savoureux et érudit, aussi vivant et bouillonnant que The Bubble !

 

Rebecca Benhamou est journaliste, collabore à L’Express, L’Obs, Marie-Claire et Newsweek, et a posé ses valises un an à Tel-Aviv. Une année durant laquelle elle a arpenté cette ville « mélange entre Berdichev ⌈Ukraine⌉ et Bagdad », citant en introduction de son ouvrage le poète David Shimonovitz. À travers 160 pages passionnantes et aussi décapantes que la ville aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour son architecture Bauhaus unique au monde, l’auteur nous entraîne dans un abécédaire aussi anarchique que la jeune cité.

 

Débutant son ouvrage par « Abu Lafia » et se concluant par « Zikhron Yaacov » (ne pinaillez pas, même si le Saint-Paul-de-Vence version israélienne est situé sur les hauteurs du Mont Carmel, l’auteur rappelle à juste titre qu’il s’agit d’un des lieux favoris des Telaviviens en quête d’un week-end romantique), ce Dictionnaire insolite de Tel Aviv fourmille d’anecdotes, de personnages, de lieux emblématiques, et présente aussi la « ville blanche » sous toutes ses coutures historiques.

 

Tel-Aviv-JewPop

 

L’auteur nous rappelle, à juste titre, qu’un tiers de la  population locale a entre 18 et 35 ans. Un « îlot de liberté religieuse, politique, économique et sexuelle, qui a aussi sa part d’ombre. Son mot d’ordre ? Vivre à bride abattue et profiter de chaque instant ». Si, dans son «dictionnaire insolite», Rebecca Benhamou ne manque pas de mettre parfois l’accent sur les lieux et modes de vie privilégiés de la jeunesse telavivienne, avec au passage quelques bons plans, elle s’attache surtout, au travers d’une multitude d’anecdotes, petites et grandes histoires qui ont constitué la ville, à brosser un tableau passionnant de Tel-Aviv et de ceux qui, en un peu plus d’un siècle, en ont forgé l’âme.

 

Extrêmement bien documenté, pertinent et réjouissant, le « dico » de Rebecca Benhamou se dévore comme un goûteux sandwich falafel du shouk Ha’Carmel.

 

Alain Granat

 

Commander le Dictionnaire insolite de Tel Aviv, de Rebbeca Benhamou (Cosmopole) sur Fnac.com (11€)

© photos : Cosmopole, Jewpop / DR

Article publié le 17 décembre 2015. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2016 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]