Loading...

Le soldat sans photo

Ecusson Sayeret Matkal Jewpop

 

Ne cherchez pas sa photo, vous ne la trouverez nulle part. Interdite à la publication, sinon floutée. Son nom, probablement, ne vous dira rien. Tout ce qui le concerne est classé « secret défense » ; le grand public ne dispose que de bribes d’informations à son sujet. J’ai entendu parler de lui pour la première fois il y a quelques mois, lorsqu’une camarade d’oulpan de ma femme lui a raconté son histoire.

 

Il s’appelait Emmanuel Moreno et il est l’un des 24.480 soldats d’Israël morts pour la patrie dont nous nous souvenons aujourd’hui en Israël, Yom Hazikaron, le Jour du Souvenir. Emmanuel est né en France en 1971 ; à l’âge d’un an, ses parents font leur alyah et il grandit à Jérusalem. Plus tard, il intègre la prestigieuse et très secrète unité d’élite « Sayeret Matkal », celle de Bibi Netanyahu, Ehud Barak, Naftali Bennett… en charge notamment de collecter des renseignements militaires et de conduire des opérations secrètes en dehors d’Israël.

 

Emmanuel Moreno Naftali Bennett Sayeret Matkal Jewpop

Emmanuel Moreno et Naftali Bennett au sein de leur unité Sayeret Matkal

 

Emmanuel participe à de nombreuses missions ultra-secrètes en Israël comme en territoire ennemi. Il atteint le plus haut-grade de l’unité, Lieutenant-Colonel. De son vivant, le commandant de l’unité, Herzi Halevi, disait de lui : « Si Tsahal est la meilleure armée du monde et Sayeret Matkal la meilleure unité de Tsahal, et Emmanuel le meilleur soldat de l’unité, alors Emmanuel est le meilleur soldat du monde ».

 

Emmanuel est décédé au Liban au cours d’une opération secrète conduite lors de la deuxième guerre du Liban, en 2006. Il a été couronné des prestigieux « Prix de Jérusalem pour l’héroïsme juif » et « Prix Begin » pour sa contribution exceptionnelle à l’État d’Israël. Il laisse derrière lui une femme et 3 enfants. Que son souvenir soit une bénédiction.

 

Pierre Acher

 

Un reportage émouvant lui est dédié, diffusé en 2015 sur i24news, à voir ici

 

© photos : DR

Article publié le 18 avril 2018. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2018 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le soldat sans photo"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
BOAZ
Invité

Pardonnez moi, mais la photo du badge qui illustre votre article me paraît pipeau !

On ne voit pas pourquoi l’armée israélienne adopterait un insigne en caractères latins, combinant au surplus l’épée des SAS britanniques et la flamme de la Légion Etrangère française…

De plus, je serais surpris qu’un membre des Forces spéciales ait un insigne permettant de l’identifier…..ou porte même un uniforme en dehors de ses missions ! Regardez en France les photos des cérémonies de commémoration des commandos-marine, elles sont systématiquement floutées!

wpDiscuz

Articles similaires

Patrick Abitbol

Portraits d’Israéliens : mon patron

Avant de commencer, je voudrais rappeler que ce projet satirique n’a pas pour but […]

Philip Roth

Philip Roth, il était une fois en Amérique

Philip Roth est mort hier à l’âge de 85 ans. Le plus important écrivain […]

Eli Avivi

Eli Avivi, président des hippies israéliens, tire sa dernière bouffée à 88 ans

Avec le décès d’Eli Avivi, c’est une certaine forme d’utopie israélienne qui disparaît, emblématique […]

Trump Cyrus

Donald Trump est-il le nouveau Cyrus ?

Mais de qui pouvait bien parler Benyamin Netanyahu lors de son discours conjoint avec Donald […]