Loading...

Les savoureuses friandises d’Agnès Abécassis

 

Hier, mon rédac-chef me laisse ce message sur mon répondeur : « Sharon, je veux une chronique du nouveau livre d’Agnès Abécassis, j’attends ton papier pour demain. Je sais que la littérature n’est pas ton fort, mais j’ai personne d’autre sous la main. Tu devrais y arriver sans peine, il y a aussi des coloriages.» J’ai failli lui renvoyer le texto suivant : « Vous avez oublié votre Manuel des Castors Juniors sur votre bureau hier soir ». Et puis je me suis retenue, ce type n’a aucun humour. Contrairement à Agnès Abécassis.

 

Avec Assortiment de friandises pour l’esprit, ou l’art de positiver au quotidien (Calmann-Lévy), la romancière et dessinatrice Agnès Abécassis nous livre un objet hybride, collection de recettes de bonheur, de tests décalés, mandalas, citations… ayant pour objectif de « se faire du bien ». S’il y a diverses manières d’arriver au point B, la «méthode Agnès Abécassis» concilie bon sens, humour, culture, légèreté et activités ludiques, en près de 280 pages qui se dégustent comme un bon vin, un assortiment de «friandises» à piocher au gré de son humeur, à customiser comme un journal intime, ou à offrir à ceux qu’on aime. En son temps, Albert Memmi donna au journal Le Monde cinquante-deux billets sur les meilleures façons d’être heureux, réunis il y a quelques années dans le recueil «Bonheurs». Agnès Abécassis suit ses traces avec… bonheur. On s’en doutait un peu, les Séfarades sont doués pour la chose.

 

Agnès Abécassis a eu la gentillesse de répondre à mes questions, un vrai bonheur !

Sharon Boutboul : Agnès, j’ai ouï dire que votre éditeur vous avait en fait commandé un bouquin de mandalas, genre qui cartonne en ce moment, mais comme ça vous a saoulé au bout de 5 planches, vous lui avez suggéré ce livre de recettes sur le bonheur. Pourtant, «Mandalabécassis», c’était aussi un bon concept, non ? 

Agnès Abécassis : Pfff… Moi je dis, y’a surtout des mandales qui se perdent ! Heureusement, ce livre traitant du bonheur et de la zénitude, je serai d’un calme olympien pour vous répondre : des mandalas, il y en a, mais le principe du coloriage relaxant ne se limitant pas aux compositions circulaires, j’ai eu envie d’explorer d’autres formes. Colorier des pieds, par exemple, ça a quand même plus de gueule ! Colorier des mots doux, ça fait un bien fou, etc… voilà ce que je vous propose. Et puis je ne marche pas à la commande, moi, je marche à l’inspiration. Et pour ce livre, on m’a laissé carte blanche. Alors j’ai décidé de la partager avec mon lecteur : j’ai beaucoup écrit, j’ai pas mal dessiné, mais j’ai surtout invité le lecteur à venir jouer avec moi. Il va customiser ce livre en se l’appropriant complètement.

 

 

S.B. : On apprend beaucoup de choses dans votre livre, notamment une particularité intéressante des marsupiaux. C’est un sujet qui vous passionne ?

A.A. : Pas spécialement, mais si ça vous intéresse, petite coquine, je tâcherai de vous dégoter des photos. Ceci dit, j’évoque dans ce livre des choses extrêmement diverses. Je parle des différences entre la danse orientale et la danse classique, je révèle l’équation de Drake pour briller en société, je livre des idées d’activités pour que vos gosses vous fichent la paix, j’explique comment faire des sous-entendus en langage des fleurs, et je file même la recette pour confectionner un gâteau au chocolat raté. (Là, j’avoue, je suis pas cuisinière.) Et tout ça, saupoudré d’une sélection des citations les plus inspirantes qu’il m’ait été donné de lire. (Sénèque, Victor Hugo, Rabbi Nahman de Bratslav, Oscar Wilde et plein d’autres…). Les nombreuses anecdotes culturelles à grappiller au fil des pages, c’est un peu comme quand on picore des olives pendant un apéro. C’est pas fait pour gaver, mais juste pour ouvrir l’appétit d’en savoir plus.

 

S.B. :  Parmi les rubriques très sympa de votre livre, il y a une page de mots d’amour en différentes langues. J’ai testé celle en vietnamien au resto avec un jeune serveur très à mon goût, il m’a ramené un pâté impérial. C’est pas une pure arnaque votre truc ?

A.A. : Relativisez, ma petite Sharon, il aurait pu vous servir un bol de riz ou un plat de nouille. C’est flatteur, finalement, cet hommage qu’il vous a rendu en vous apportant son joli nem. Heureusement, il vous reste près d’une centaine d’autres rubriques à explorer : « Laissez infuser un regard » (des tuyaux pour magnifier vos yeux), « Objectifs en nougatine » (des conseils pour vous  remettre au sport) ou « Juste un couple de champagne » (la recette du divin amour)… Et si vraiment, malgré tout ça, aucune ne vous est utile pour séduire votre beau brun aux yeux bridés, il vous reste un plan B : mon roman « Les tribulations d’une jeune divorcée » vient juste de paraitre en édition limitée collector au Livre de Poche. L’héroïne, Déborah, est une pétillante maman solo qui vous prouvera qu’on peut relativiser avec humour les aléas du célibat. Allez, bonnes fêtes !

 

Propos recueillis par Sharon Boutboul

Le site d’Agnès Abécassis

Commander Assortiment de friandises pour l’esprit, ou l’art de positiver au quotidien (Calmann-Lévy, 16,50€)

© photos Agnès Abécassis, Calmann-Lévy

Article publié le 2 novembre 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

 

 

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Il était une voix… Albert Simon

Décédé le 5 juillet 2013 à l’âge de 93 ans, Albert Simon restera l’une […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]