Loading...

Lil Dicky : le rappeur juif qui en a une grosse… !

 

 

Se choisir “P’tite Bite” comme nom de scène quand on est rappeur, c’est gonflé ! Ni Drake, ni les Beastie Boys n’auraient osé. Inutile de dire que la mère de Lil Dicky n’est pas ravie, mais lui assume son côté «rebelle à maman». D’ailleurs, sur son site Internet, sa bio l’explique, «dans l’univers du rap dominé par les problèmes sociaux, économiques et culturels, il a décidé d’être la voix des sans voix, celle des classes moyennes, avec un côté juif». Lil Dicky proclame qu’il en a une petite, et c’est justement ce qui rend ses… beats… si irrésistibles !

 

 

Lil Dicky est un gentil garçon. A 26 ans, il reconnait n’avoir couché qu’avec 4 filles pour l’instant. Mais il espère qu’avec de la patience, du temps et une attitude positive, il réussira à faire… gonfler les statistiques ! Sa dernière conquête était canon, mais il a flippé quand il a croisé son ex-mec dans la rue. C’est grâce à ce clip que Lil Dicky s’est fait connaître. En 2 mois, il a engrangé plus de 3,5 millions de vues sur YouTube… Pas si mal pour un mec qui a une si petite… Teub’.

 

David Burd de son vrai nom, est né près de Philadelphie. Il a grandi élevé par des parents unis, dans l’une de ces banlieues américaines où les maisons bordent d’interminables avenues aux pelouses bien entretenues. Il avait même un jardin pour jouer au basket et faire des barbecues le week-end, et une chambre à lui tout seul pour se masturber. Il n’a donc jamais glandé sur les trottoirs du Bronx. Il a commencé à chanter dans un groupe de R’n’B monté en colonie de vacances à 14 ans avec des copains. «Sur quoi aurais-je du rapper ? Ça aurait été complètement ridicule si j’avais joué les durs», explique-t-il.

 

 

Lil Dicky est pourtant plus… dur que ne le laissent penser ses vidéos. Sa première mixtape s’intitule «Hard», mais ce n’est pas seulement parce que que c’est cochon, ou que le titre qui l’introduit s’appelle «Ham». A l’image des «Niggers» scandés par les rappeurs noirs qui se réapproprient les clichés racistes, il utilise lui aussi l’antisémitisme pour le défier.

 

 

Dans ce «Jewish Flow», il affirme que «ses rimes sont pires que l’Holocauste». Le morceau a même été censuré sur Youtube, avant d’y refaire son apparition sur décision de justice. Lil Dicky est juif, et quand on est juif… On a toujours un bon avocat dans sa famille !

 

Jackie Schwartz

 

Le site de Lil Dicky

Retrouvez les chroniques de Jackie Schwartz sur Jewpop

© photos : DR

Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2013 Jewpop

 

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]

Mickey à Gurs

«Mickey à Gurs» est un magnifique cénotaphe pour un artiste disparu, et une poignante […]