Loading...

MDR : Meuf De Rabbin

 

 

Je ne sais pas si c’est l’élection de François Hollande, mon début d’histoire avec David P., les températures qui grimpent ou les verres de rosé qui se remplissent au même rythme que les terrasses des cafés, mais j’aime bien ce mois de mai 2012. Et comme Jamel Debbouze qui, en dépit du succès, retourne à Trappes pour mesurer le chemin parcouru et prouver qu’il n’a pas changé, je me paye même le luxe de passer plus de temps avec ma mère.

 

Comme un mercredi soir sur deux, je vais la chercher à son cours de femme. 22h45 : Je l’attends en double file en feuilletant Elle. Page 18, Valérie Trierweiler, nouvelle première dame, explique qu’elle aspire « à être et rester une française comme les autres ». Quand ma mère arrive, d’un geste de la main comme pour chasser une mouche, elle me fait signe de baisser la vitre.
Elle : « Tu peux déposer Madame Bismuth rue de… C’est sur notre chemin. Elle ferme la salle et elle arrive »

Moi : « Ok, mais c’est pas sur notre chemin »

 

« C’est la femme du rabbin, alors tu tiens correctement ! » me dit-elle comme si on devait intervenir à la tribune de l’ONU. Inspectant l’intérieur de la voiture, elle conclut : « Et puis range-moi ces bonbons pas casher. Tu veux me mettre la honte ? ».
Nous voilà partis. En jetant des coup d’oeil dans le rétroviseur, je me demande ce qui me perturbe le plus : que la fille installée derrière ne soit ni beaucoup beaucoup plus âgée, ni très différente de moi, ou le fait qu’elle rit de bon coeur avec ma mère en me répétant : « Votre mère est formidable, que Dieu vous la garde jusqu’à 120 ans ».

 

La MDR, meuf de rabbin, c’est un concept en soi. Je me souviens très bien celle qui m’avait préparé avant le mariage. Elle flirtait avec les 80 ans. Vous savez comment ça se passe. C’est le genre de rdv obligatoire pré-cérémonie, un peu comme la prise de sang avec la publication des bans à la mairie, sauf que là tu peux manger avant d’y aller. J’avais calé ça entre un essayage de robe et une visite de salle de henné. J’étais arrivée chez elle en retard. Je passais mon temps à regarder ma montre en calculant le temps qu’il me restait avant mon prochain rdv tout en envoyant discrètement un texto au mec des dragées, pour lui dire que les mini-darboukas c’était non, contrairement au fax de confirmation de ma mère. La MDR avait préparé un thé à la menthe, elle avait décidé de commencer par le début « Alors, vous savez les hommes et les femmes c’est très différent, prenons Adam et Eve… ». A sa décharge, quand elle m’avait demandé si j’avais une vie intime avec mon futur époux, j’ai répondu « Non ».

 

– Elle faisait son marché tous les dimanches avec ma mère et à ce que je sache la MDR n’est pas soumise au secret de la confession. À 3 semaines de la quille j’allais pas me griller en créant un scandale de famille.

– Je n’aurais jamais pu discuter fellation et sodomie avec elle sans l’imaginer dans l’intimité avec le R de MDR, qui flirtait lui avec les 90 ans. Oui je sais, c’est assez puéril, mais je pense qu’à partir d’un certain âge, on ne devrait avoir ni vie  sexuelle, ni permis de conduire. Que celui qui n’est jamais resté 25 minutes derrière pépé et mémé qui tentent de faire rentrer leur break Volvo dans une place de Smart me jette la première pierre.

 

Sentant le vent tourner, ma mère l’avait appelée à la rescousse quand je lui avais annoncé que j’allais divorcer. Elle s’était précipitée chez moi. Tel Dr Benton diagnostiquant un blessé par balle et demandant « NFS – Chimie – Iono », elle avait fait le tour de la cuisine, cherchant désespérément la séparation entre la vaisselle de lait et celle de viande, et checkant dans le reste de la maison toutes les mezouzoth. Constatant que celle de la chambre à coucher ne contenait pas le précieux parchemin, elle avait mis les deux mains sur sa perruque en disant « Ca va s’arranger avec l’aide de Dieu ! ».

 

Car ne nous y trompons pas. Si la MDR est parfois dépassée, à côté de la plaque, elle est toujours gentille et disponible. « Ma fille sort avec un garcon qui attend 3 heures entre le lait et la viande, alors que nous on attends 6. Pensez-vous que ça peut quand même marcher entre eux ? ». « Comment puis-je casheriser une cuillère en bois ? », « Le chabbath, est-ce que je peux retirer de la plaque électrique la sauce du rôti et la remettre ensuite dessus ? » : toute la journée, la MDR doit répondre à des questions auxquelles moi, toi, tu répondrais : « Mais faites comme vous voulez !!! Putain de merde ! ».

 

La MDR d’aujourd’hui n’est pas si différente de nous toutes finalement. Comme toi, elle attend son mari le soir. Le tien est au bureau, au tennis, au poker. Le sien anime un cours, prépare des enfants à la bar-mitsva, soutient des familles endeuillées. Quand ton mari rentre à minuit, tu lui marmonnes à moitié endormie « tu réveilles les enfants, je fais la grève du sexe pendant 2 semaines ». Elle ne dit rien. Sérieux tu fais pas la grève du sexe à un mec qui a enquillé 2 enterrements et un psychodrame de synagogue à cause d’un siège attribué à deux personnes différentes.

 

En m’indiquant « C’est la 3e à gauche », elle prend le Elle que j’avais jeté sur la banquette arrière. Page 18, elle parcourt l’interview de la compagne du Président. Je me demande ce que cette Sarah Bismuth peut bien avoir en commun avec ma mère, pour s’entendre si bien avec elle. Quand elle lâche « Trierweiler, c’est juif non ? », je sais.

 

The SefWoman

Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)

 

 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman

The SefWoman sur Facebook

Retrouvez les autres articles de The SefWoman sur Jewpop :

Le changement c’est maintenant

Entre-deux-tours

Ma soirée sentimentalo-électorale

Dis-moi pour qui tu votes

Matsa Blues

La berakha du Rabbin

Je suis…

Les raisons pour lesquelles la séfarade qui a épousé un ashkénaze force le respect

Les marocains sont-ils des sépharades comme les autres ?

De quoi philosémite est-il le nom ?

Les 4 personnes que j’ai traitées – A TORT – d’antisémite

RIP Mémé

Les 5 pensées parasites quand tu te retrouves devant le Kotel

La alyah moi jamais !

Petit manuel de survie à « La vérité si je mens ! 3″ au bureau

Le faire-part

Mais pourquoi on fait pas Noël maman ?

Le – presque – voyage de Louis Aliot en Israël

Le Top 5 des phrases à ne pas dire face au rabbin qui vous demande de prouver votre judéité

Le Top 5 des raisons pour lesquelles la Séfarade veut épouser un Ashkénaze

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2012 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "MDR : Meuf De Rabbin"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

see full article…

see full article on http://www.jewpop.com Share on Twitter facebook…

trackback

see full article…

see full article on http://www.jewpop.com Share on Twitter facebook…

wpDiscuz

Articles similaires

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]

Mickey à Gurs

«Mickey à Gurs» est un magnifique cénotaphe pour un artiste disparu, et une poignante […]