Loading...

Le musée juif de Londres

 

 

Si l’on se rend volontiers à Londres pour y admirer les monuments, les parcs, les musées, y courir les magasins et se régaler de fish & chips, on omet souvent de visiter ce qui nous touche de près, à savoir son musée juif.

 

Situé 129-131 Albert Street, très près de Camden Town et de Camden Lock (quartier mieux connu pour ses bars, ses boutiques et son look bariolé, si évocateurs des seventies), l’endroit est discret, sécurisé, et passionnant à découvrir. Situé à cette adresse depuis 2010, il abrite les collections de l’ancien musée juif, soit une collection de 28 000 objets : du culte et de la vie quotidienne, du monde du spectacle, photographies diverses, autant de témoignages du passé et de l’histoire de la communauté juive installée en Grande-Bretagne depuis Guillaume le Conquérant, c’est-à-dire dès 1066.

 

 

En plus d’un ancien mikveh, découvert lors d’un chantier londonien et visible dès l’entrée, le musée comprend quatre galeries principales, sur trois niveaux, ainsi que deux expositions temporaires, l’une au rez-de-chaussée, l’autre au dernier étage. On découvrira, en les parcourant, maintes illustrations des thèmes universels que sont la famille, la migration, la religion et la culture.

 

Ce musée est fascinant, quel que soit l’âge du visiteur, en raison de son aspect ludique, très pédagogique, qui permet à chacun (moyennant tout de même quelques notions d’anglais, car malheureusement rien n’y est affiché dans une autre langue) de toucher des écrans, d’appuyer sur des boutons, d’ouvrir des tiroirs, d’essayer des costumes… afin d’en savoir davantage sur tel ou tel aspect de la vie quotidienne des Juifs installés en Angleterre, au fil du temps. Comme ailleurs, ils y devinrent artistes, artisans, intellectuels, ouvriers, tailleurs, boulangers, médecins et, bien entendu, pères et mères de famille.

 

 

Une section dédiée à la Shoah présente également, outre les témoignages de quatre survivants installés en Grande-Bretagne après la guerre, celui – plus rare –, du seul déporté survivant anglais, Leon Greenman, qui fut arrêté aux Pays-Bas avec sa famille… Bien entendu, le Kindertransport, un mouvement qui permit de sauver dès 1938 plus de dix mille enfants en les accueillant en Grande-Bretagne dans des familles (non-juives pour la plupart) est également illustré.

 

 

En ce moment, deux expositions temporaires complètent la collection permanente. Au rez-de-chaussée, et jusqu’au 17 septembre, se trouvent des images et vidéos illustrant la vie séfarade. Des témoins de la vie d’antan en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Irak nous parlent de leurs souvenirs de ce temps révolus. Leurs accents vous ravissent. Pour finir, au dernier niveau se trouve une exposition (visible jusqu’au 24 septembre) réalisée par le frère et la belle-sœur d’Amy Winehouse, en mémoire de l’artiste, disparue en 2011, à l’âge de 27 ans.

 

 

Objets personnels, tenues et costumes, affiches, photos de famille, extraits de lettres… sont mis en scène avec sobriété, pertinence – et humour. Que l’on ait été fan de la chanteuse ou pas, cette belle collection ainsi présentée par ses proches possède une valeur universelle, extrêmement émouvante.

 

 

En prenant le temps de regarder chaque galerie avec l’attention qu’elle requiert, il faut compter deux ou trois heures de visite pour apprécier ce superbe endroit. Et en guise de récompense : une part de baklava, ou un bagel au petit café d’en bas, et le plaisir de flâner dans l’agréable boutique du musée. Si on ajoute à cela un accueil chaleureux, et des volontaires prêts à répondre à toutes les questions avec patience, la conclusion s’impose : ce musée est largement plus intéressant à fréquenter que le bric-à-brac des stands de Camden Lock !

 

 

Cathie Fidler

 

Pour plus de détails, consulter l’excellent site du musée sur lequel se trouve (entre autres) une collection de 50 photographies, chacune accompagnée d’un commentaire.

The Jewish Museum, Raymond Burton House, 129-131 Albert Street, London NW1 7NB +44 (0)20 7284 7384

 

© photos : Jacques Lefebvre-Linetzky / DR

Article publié le 2 septembre 2017. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2017 Jewpop

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

À bord du vol Tel-Aviv – Paris : les juifs me cassent la tête !

J’ai la chance – ou la malchance, c’est selon – de faire régulièrement la […]

Le musée juif de Londres

Si l’on se rend volontiers à Londres pour y admirer les monuments, les […]

La jouissante de Tel-Aviv

Au cœur de l’été, il fait bon se balader à Tel-Aviv. D’ailleurs, n’est-ce pas […]

Il était une fois en Amérique : Las Vegas

Pourquoi aller chercher les Juifs jusqu’à Las Vegas alors qu’ils sont partout ? […]