Loading...

Quand Pascal Boniface promeut
Michel Lelong, prêtre intégriste

pascal Boniface Michel Lelong JewPop

 

Au prétexte de défendre un dialogue interreligieux, Pascal Boniface promeut le prêtre intégriste et « antisioniste » Michel Lelong, en oubliant de le présenter.

 

« Être catholique aujourd’hui – 3 questions à Père Michel Lelong », c’est ainsi que s’intitule le court entretien publié le 22 février sur le blog du directeur de l’IRIS (entretien supprimé depuis, mais disponible ici), où Michel Lelong est simplement présenté comme « membre de la société des Pères Blancs ». Il y est cependant moins question de l’« être catholique » que de considérations politiques relatives au conflit israélo-palestinien, l’une des marottes, avec le foot, du directeur de l’IRIS.

 

Tweet Pascal Boniface Michel Lelong JewPop

 

Si l’entretien est assez soft, l’absence d’information sur l’interviewé mérite d’être comblée. Michel Lelong est un « père blanc » et une figure majeure du dialogue islamo-chrétien, qu’il conduit notamment au cœur de l’UOIF. Sans surprise admirateur de Tariq Ramadan, il s’est illustré en 1996 en soutenant le négationniste Roger Garaudy, aux côtés de l’imam de Bordeaux Tareq Oubrou. Pour ce dernier, Garaudy est un « grand intellectuel » et « toute discussion sur le sujet de la Shoah, scientifique et historique, est interdite » en vertu d’un « tabou ». On les retrouvera d’ailleurs tous deux, en compagnie notamment de Robert Ménard, à la soirée de présentation de la très islamo-maurrassienne association Fils de France, dont Camel Bechikh fut le président avant scission. Proche de son fondateur Tareq Oubrou, de l’UOIF, un temps porte-parole de la Manif pour tous et ancien du CBSP (Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens, considéré par certains comme une « vitrine du Hamas en France »), Bechikh s’est fait remarquer l’an dernier pour avoir tourné une vidéo avec le collectif FN « Banlieues patriotes ». Michel Lelong était le parrain de cet attelage.

 

Michel Lelong s’était déjà illustré en 2004 en se réjouissant de la diffusion sur le territoire français de la chaîne de télévision du Hezbollah, Al Manar, rapidement interdite pour antisémitisme. Responsable de la déportation des Juifs de Bordeaux et condamné en 1998 pour complicité de crime contre l’humanité, Maurice Papon a demandé que son éloge funèbre soit prononcé par le père Lelong. Il le fut en 2007. En 2009, il s’agrège avec Soral et Dieudonné au Parti Antisioniste, liste présidée par le directeur du Centre Zahra, organe de propagande de la République islamique d’Iran en France, pour qui « le sionisme » est responsable de tous les maux, y compris… Les divorces.

 

Isabelle Kersimon

 

Isabelle Kersimon est journaliste, et co-auteur avec Jean-Christophe Moreau de Islamophobie, la contre-enquête (Plein jour, Paris, 2014)

 

Suivre la page Facebook d’Isabelle Kersimon

 

© visuels : copies d’écran Twitter / DR

Article publié le 26 février 2018. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2018 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Lev Yachine

Mon ballon d’or, c’est Lev Yachine !

Le football est un sport de voyous. Ses règles sont simples. L’inverse même du […]

Dessin de Rachel Lbw Bch taxi israélien

Portraits d’Israéliens : le chauffeur de taxi

Dans la série des personnages qui font la gloire d’Israël, le chauffeur de taxi […]

Patrick Abitbol

Portraits d’Israéliens : mon patron

Avant de commencer, je voudrais rappeler que ce projet satirique n’a pas pour but […]

Eliad Cohen

Eliad Cohen, superstar gay d’Israël

Eliad Cohen, 30 ans, né à Akko (Acre), est une star en Israël et […]