Loading...

Tant qu’il y aura des sefs, il y aura des légendes urbaines

Carte postale ancienne représentant 2 femes juives tunisiennes Jewpop

 

Ton arrière grand-mère l’a dit à ta grand-mère, ta grand-mère a seriné ta mère avec ça. Et bingo, ta mamounette qui se dit «y a pas de raison que je sois la seule à trinquer» a décidé, plutôt que de te léguer sa parure en topaze, de te refourguer le bébé. Le bébé en question ? Une légende urbaine bien de chez nous, qui ne repose sur aucune explication rationnelle et qui va te pourrir la vie.

 

Quand tu y réfléchis bien, la tête froide, c’est aussi absurde que d’accuser le comité de Stockholm d’antisémitisme car il n’a pas donné le Prix Nobel de littérature à Marc Lévy. Mais va savoir pourquoi, y en a toujours un pour la dire et susciter des «oui, il a raison, c’est vrai !». Tu as le pouvoir de briser la chaîne, alors Just do it !

Photo d'un bébé dans un sac-anorak en hiver sous la neige Jewpop

 

Légende urbaine 1 : on ne sort pas un nouveau-né avant 40 jours 

 

T’étais encore sur la table en train de te faire recoudre l’épisiotomie, que ta mère te rappelait combien il était essentiel de ne pas sortir le bébé avant 40 jours. Quand tu lui dis «La circoncision ?», elle répond «on la fera à la maison». Quand tu évoques «La première visite chez le pédiatre ?», elle rétorque «on le fera venir à la maison». Cette règle des 40 jours, c’est une façon de te mettre le grappin dessus et de ne pas te lâcher, comme l’anaconda avec sa proie. En règle générale, tu as les reproches en stéréo de ta mère et ta belle-mère, qui pour la première fois, ont trouvé un terrain d’entente : te faire chier. Donc voilà, même si tu accouches en pleine canicule, t’es bonne pour rester enfermer à la maison et t’enfiler Les Feux de l’amour et L’île des vérités. Toutes les 10 minutes, ta mère et ta belle-mère se relaieront au téléphone pour te demander si tout va bien. Et le «tout», c’est pas «Ton baby blues», «Si tu crois que nous à l’époque, avec 3 enfants et un bébé à gérer, on avait le temps de faire un baby blues», non le «tout» c’est l’enfant, sa courbe de poids et de température, sans oublier la couleur de ses selles.

 

Comment en finir ? Feinter. Il te suffit d’organiser toute ta nouvelle vie sociale à la cafétéria des urgences. Et puis tu verras, les urgences avec un nouveau-né, c’est aussi cool que connaître le videur des Bains-Douches, tu fais pas la queue et tout le monde te regarde avec admiration.

Photo du film Marathon Man représentant Laurence Olivier torturanr avec une fraise Dustin Hoffman Jewpop

 

Légende urbaine 2 : si tu rêves de dent, tu vas mourir (toi ou quelqu’un de ton entourage) 

 

Sur l’échelle de l’affolement de ta mère, «j’ai rêvé que je perdais une dent» se situe entre «tu peux me garder le petit je dois faire un test HIV» et «j’ai donné ma démission. Je me lance dans un commerce de sex toys écolos sans gluten. Ça va cartonner !». Dans l’histoire selon ma mère, avant chaque catastrophe, elle a rêvé qu’elle perdait une dent. La guerre de Kippour, ma naissance, Le Pen au deuxième tour, la Gay Pride à Jérusalem, la deuxième place d’Ofra Haza en 1982 à l’Eurovision : à chaque fois, ça loupe pas. Pour casser «la malédiction», elle appellera sa cousine Ninette avec qui elle est fâchée depuis 37 ans. La diseuse de bonne aventure, une sorte de Mémé Hélène avec le style de Joan Collins te tirera les cartes, te demandera de jeter une boule de papier dans les toilettes et de tirer la chasse. Pour finir, elle fera tourner son pendule autour de ta main en remuant la tête de droite à gauche avec un air désolé.

 

Ma mère : Ninette c’est grave ?

Ninette : Mais Chut !

Moi : C’est bientôt fini ?

Ninette : Mais Chut !

Ma mère : Avec elle, je n’ai que des soucis…

Ninette : Et crois-moi c’est pas fini ma pauvre… Par contre, elle a quelqu’un dans sa vie et c’est sérieux.

Moi : Mais chut !!!!

 

Comment en finir ? Expliquer à ta mère que si tu as rêvé de dents, c’est uniquement parce que tu as emmené ton fils chez l’orthodontiste. Coup de foudre. Le mec a un cabinet dans le triangle d’or et 4 sièges qui tournent à plein régime. Il est même ok pour lui faire des prothèses à 110 au lieu de 600. Non, non, pas en euros, en francs. Tu parles d’une affaire.

Photo du rabbi Loubavitch levant la main

 

Légende urbaine 3 : y a un bébé dans la main du rabbi 

 

C’est la grande marotte des adeptes du rabbi de Loubavitch. Ma mère, toute contente de sa trouvaille, m’avait séquestré deux heures un dimanche après-midi, dans son salon où trônait la photo de qui tu sais saluant façon Diana. Pas étouffée par sa mauvaise foi, elle me la jouait  façon Miss Météo avec orage en vue.

 

Elle : Là !!!! Regarde !

Moi : L’ombre ?

Elle : Oui, le bébé. Les yeux, le nez…

Moi : Et la tête, alouette…

Bon là elle s’est fâchée. Se retournant vers moi, l’air sévère, elle a haussé le ton.

Elle : Approche…. Fais un pas en arrière… Décale-toi sur la droite… Un peu plus… Penche la tête… À gauche, encore un peu, là !

À ce moment précis, je suis en pose 27 de Yoga Bikram, coincée entre l’entrée de la cuisine et le couloir, et je vois autant une tête de bébé que Macron la fin des manifs Gilets Jaunes.

Elle : Dis-moi, tu le fais exprès ?

Moi : Il n’y a pas de bébé. C’est comme la vue sur la Tour Eiffel de Tonton Prosper qu’habite à Maison Alfort, ça existe que dans sa tête.

 

Comment en finir ? Abonder dans son sens et en rajouter : « Mais oui, je la vois, c’est énorme. Le nez, la bouche du bébé, là ! Y a même sa maman derrière qui sourit. Au-dessus, y a écrit Huggies « 24 heures au sec ». Putain le placement de produit… Ça respecte rien».

The SefWoman

Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)

 

 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman

The SefWoman sur Facebook

Retrouvez toutes les chroniques de The SefWoman sur Jewpop

 

Virginie Guedj, auteure des chroniques de The SefWoman, se produira théâtre Inbal à Tel-Aviv pour son spectacle « Libre » le 26 février 2019. Infos et réservations au 07 33 202 400 ou sur le site www.culturaccess.com

 

© photos : DR

Article publié le 9 octobre 2013, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2019 Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Carte postale ancienne représentant 2 femes juives tunisiennes Jewpop

Tant qu’il y aura des sefs, il y aura des légendes urbaines

Ton arrière grand-mère l’a dit à ta grand-mère, ta grand-mère a seriné ta mère […]

Photo représentant le gilet jaune Maxime Nicolle Jewpop

Le Gilet Jaune Maxime Nicolle demande l’asile politique en Israël

La récente déclaration de Maxime Nicolle, aka Fly Rider, « menaçant » de quitter la France dans […]

Photoreprésentant un plat de pkaila et de mafé

La pkaïla est-elle soluble dans le mafé
(et vice versa) ?

Mariée avec un exotique métis mi-breton / mi-berrichon. Divorcée. En couple avec un Sénégalais, […]

Photo représentant des juifs orthodoxes s'échauffant en Fitness dans une salle de sport

Fitness et judaïsme

En cette nouvelle année, nous serons sans doute nombreux à avoir pris la bonne […]