Loading...

Susan Bernard, la 2ème playmate juive de Playboy

 

 

Susan Bernard n’avait que 17 ans lorsqu’elle posa pour une série de photos destinées au magazine Playboy. Hugh Hefner attendit la majorité de la jeune fille pour les publier, faisant de l’adorable modèle sa Miss December 1966, première playmate juive à poser pour un numéro de… Noël, et seconde playmate juive de Playboy, après la superbe Cindy Fuller.

 

Fille de l’actrice Ruth Brand et du célèbre photographe Bruno Bernard (aka Bernard of Hollywood), qui découvrit Marylin Monroe en 1946 alors qu’elle n’était encore que Norma Jean, Susan Bernard est née à Los Angeles le 11 février 1948. Les fans du réalisateur Russ Meyer la connaissent pour le rôle de Linda, adolescente kidnappée par 3 go-go dancers, qu’elle incarne – en bikini la plupart du temps –  dans Faster, Pussy Cat! Kill! Kill! en 1965.

 

 

Dans une interview publiée en 1998, Susan Bernard avouait avoir été la « première jeune fille juive (et vierge, précisera-t-elle) à poser pour les pages centrales de Playboy devant un sapin de Noël » et ne s’être « jamais montrée nue auparavant devant quelqu’un, hormis devant ma mère ». Elle ajoutera que « en plein conflit vietnamien, je me disais que malgré mon opposition à cette guerre, je le ferai, en femme libérée, pour les soldats envoyés là-bas. Playboy traînait alors dans tous les baraquements de l’armée US. Je serais aussi, en quelque sorte, la fille qu’ils pourraient retrouver en revenant au pays ».  Mariée en 1974 à l’acteur Jason Miller (le Père Karras de L’exorciste), dont elle se séparera, elle est la maman de l’acteur Joshua Miller, et l’auteur de plusieurs ouvrages dédiés à la carrière de son père, qui photographia le tout-Hollywood dans un style très glamour. C’est son assistant, Mario Casilli, qui réalisera la série de photos publiées dans Playboy.

 

Susan est sans nul doute un beau brin de fille

 

Noël en Californie, la température grimpe

Alors Susan se met à l’aise

 

Mais quand l’air devient plus frais, elle se couvre d’un gilet

 

Ou simplement d’une couverture, mais en fourrure

 

Aujourd’hui, Susan Bernard a conservé ses yeux de biche et son sourire mutin

 

 

Josée Benazeraf

© photos : Mario Casilli / Playboy

Article publié le 9 septembre 2013, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

Retrouvez tous les articles de Josée Benazeraf sur Jewpop

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

Columbo découvre l’Amérique

En 1899, paraissait un ouvrage qui fera date dans l’histoire de la […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]

Mickey à Gurs

«Mickey à Gurs» est un magnifique cénotaphe pour un artiste disparu, et une poignante […]