Loading...

5 bonnes raisons de prendre vos places pour le «Tel-Aviv du Rire»

  • BY Jewpop
  • LE 19/06/2019
Affiche Tel-Aviv pour Rire Jewpop

 

Vous êtes de passage en Israël début juillet, vous y habitez toute l’année : ne ratez pas l’événement francophone de l’été en Israël ! Panacloc, Laura Laune, Waly Dia, Donel Jack’sman, Alex Ramires, Lamine Lezghad : les 8 et 9 juillet prochain, sept valeurs montantes du stand-up made in France vont se produire en Israël. Pour la plupart, c’est la première fois. Alors n’attendez pas pour prendre vos places. Vous n’êtes pas convaincus ? Jewpop vous donne 5 bonnes raisons pour prendre vos places pour le « Tel-Aviv du rire ».

 

Affiche du festival Tel-Aviv pour rire Jewpop

 

1 – Vous avez une occasion en or de prouver à vos ados que vous n’êtes pas un boloss.

 

Vous les aimez mais vous n’êtes pas dupes. À chaque séjour en Israël, vous êtes obligés de troquer des soirées au Klara pour les traîner une journée chez tata Rachel à Ashkelon. Journée au cours de laquelle ils répètent 16876 fois « on reste pas shabbat hein, on rentre à Tel Aviv ! ». Et vous le savez, vos enfants, la chair de votre chair, vous prennent gentiment pour des has been, il faut dire qu’en terme d’humour, vous en êtes restés à Mother Fucker de Florence Foresti (très bon mais un peu daté…). La nouvelle vague artistique qui se développe sur les scènes ouvertes et sur YouTube, vous la connaissez autant que les relations bilatérales sino-péruviennes, c’est-à-dire pas du tout.  Si vous êtes touristes, ne ratez pas cette occasion de marquer des points. À ce tarif, le shabbat à Ashkelon passera crème.

 

2 – Ils feront mieux que Madonna à l’Eurovision.

 

Madonna, c’est comme Brigitte Bardot, Canal+, Star Wars, c’est plus ce que c’était… Une prestation en demi-teinte (voire demi-ton), une tenue de scène improbable (à mi-chemin entre Voldemor et Moshé Dayan), une bouillie politico-philosophique (genre toi qui parle du clivage droite-gauche après deux tequilas et quatre mojitos) : l’intervention de la Ciccone était, avouons-le, aussi gênante et longue que l’intrusion des intermittents du spectacle lors de la cérémonie des Césars. Quand on compare la qualité vocale et le prix de la blaguounette (1, 3 millions de dollars pour 15 minutes de chansons), on se dit qu’à côté, l’inventeur de l’arnaque au président et au CO2 est  un joueur de bonneteau au métro Gare de l’Est.

 

3 – Chaque billet vendu est une gifle au BDS 

 

Comme à chaque  fois qu’un artiste annonce qu’il se rend en Israël, les militants du BDS sonnent la charge sur les réseaux sociaux. Une pression qui n’a cette fois-ci pas fonctionné : sur les 7 artistes, aucun n’a annulé sa venue. Mieux, Lamine s’est fendu sur les réseaux sociaux d’une réponse bien sentie à celles et ceux qui ont voulu l’intimider. Avant, pour clouer le bec des militants du BDS, il fallait veiller toute la nuit devant 4 écrans allumés pour checker les différentes plateformes et répondre en live. Là, il vous suffit juste de prendre des billets pour remplir la salle.

4 – Y aura Laura Laune 

 

On vous entend déjà « Justement si elle est là, je viens pas ! ». Minute les gars. On se pose, au calme. Et on reprend tout depuis le début. La blague en question, vous la connaissez :  « Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ? On en trouve plus en 39 qu’en 45 ».  Cet extrait de son spectacle a été diffusé lors d’un sujet au JT de France 2. Comme le rappelait son manager, dans son spectacle, Laura Laune « fait des blagues sur les catholiques, les musulmans, les juifs et personne ne sort choqué de la salle ».

 

5 – C’est un plateau unique et atypique

 

On aurait pu nous resservir – comme la daf rechauffée de la veille – un spectacle vu et revu à Paris. Un artiste bien calibré pour le public francophone israélien ou les touristes. Une affiche sans risque, non on citera pas de noms même sous la torture. Les organisateurs font ici le pari un peu dingue de proposer 7 artistes pour un spectacle jamais vu ailleurs. 7 artistes qui vont faire le show, 7 univers, 7 ambiances, 7 registres différents, dans la superbe salle du Smolartz Hall à Tel-Aviv !

 

Jeff Panacloc, Laura Laune, Waly Dia, Donel Jack’sman, Alex Ramires, Lamine Lezghad vous donnent rendez-vous les 8 et 9 juillet prochain à Tel-Aviv. Soyez là, ça va être fou.

 

Jewpop

 

Réservations  :

www.LiveStage.show
Tel : 03.966.41.08
Possibilités de transport depuis Netanya, Ashdod et Jérusalem

 

© photos et visuel : Tel-Aviv du Rire / DR

Article publié le 19 juin 2019. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2019 Jewpop

 

 

ULYS immobilier

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Photo I am Here for The Gang Bang rencarts Jewpop

Les rencarts qu’on préfèrerait oublier

Dimanche 15H, en panne de tout dans les placards, je déambule dans les allées […]

Photo représentant un kova tembel Israel Jewpop

Les 5 personnes que je ne croiserai pas cet été car je ne pars pas en Israël

Cet été, une fois n’est pas coutume, je ne partirai pas en Israël. Et […]

Logo I love Jewish camp colonie de vacances juives Jewpop

Les jolies colonies de vacances

Gare de Lyon. Hier matin, j’ai envoyé ma fille pour la première fois en […]

Affiche Tel-Aviv pour Rire Jewpop

5 bonnes raisons de prendre vos places pour le «Tel-Aviv du Rire»

Vous êtes de passage en Israël début juillet, vous y habitez toute l’année : ne […]