Cadeaux de Hanouka : la sélection musicale de Jackie Schwartz

9 minutes de lecture

 
Entre valeurs sûres et découvertes, notre chroniqueuse Jackie Schwartz vous propose 6 albums /coffret à offrir pour les fêtes de Hanouka. Bon goût pop-rock-soul-folk assuré !
 

La Femme « Psycho Tropical Berlin »

 

Comme l’indique le titre du 1er album de ce groupe de rock français, les paroles de leurs chansons sont incompréhensibles, mais pas que… « Sur la plage, dans le sable, je recherche des sensations » : comment ne pas voir dans leur titre « La Planche » un hymne à la masturba-sion ? Ce serait déjà suffisant pour l’inclure dans notre sélection, mais ce « Chamade Shalom » balancé au détour de leur titre « Saisis La Corde » est la confirmation certaine de leur conversion jewpopienne ! Branlette et chabbat occupent donc des places de choix dans cet album addictif. Les nostalgiques du « Swingin’ Paris » des early 80s, y verront de appels de pieds à Jacno ou Taxi-Girl… Les autres, un hommage aux Inconnus et à leur « Isabelle a les Yeux Bleus ». La cold-wave, c’est bleu, c’est Bosch… La Femme est à Berlin ce que Braun est à votre buanderie : du rock-électro qui déménage !
Commander sur Amazon (23,99€ CD / 9,99€ mp3)
 

Har Mar Superstar « Bye-bye 17 »

 

« Har Mar », qu’est-ce que c’est ? On dirait de l’hébreu, à moins que ce ne soit le nom d’une implantation ? Si c’est le cas, elle est en plein sur la ligne de 67. Pour son nouvel album, Sean Tilmann de son vrai nom s’est plongé dans l’âge d’or de la soul. Arrangements vintage, voix chaude, de « Lady You Shot Me » à « Late Night Morning Light », les 10 titres de cet album, c’est du plomb durci dans le slip, et du sirop pour les oreilles… A l’image de Har Mar Superstar, exhibi-sioniste qui adore montrer son gros bide en se produisant sur scène à moitié à poil, cet album suinte l’amour par tous les porcs.
Commander sur Amazon (14,99€ CD, 8,90€ mp3)
 

Bob Dylan, « The Complete Album Collection vol.1 »

 

Elvis is not dead, but Dylan never dies… C’est ce que semble dire le titre de ce coffret gigantesque publié très récemment. Il contient tout le répertoire officiel de l’artiste chez Columbia ainsi que des lives, soit 47 albums… Mais est-ce parce que Dylan a 72 ans qu’on a pas le droit d’espérer un volume 2 ? La réponse est peut-être l’ironie du Juif errant qui a tout fait pour marquer la musique de son empreinte, mais qui sait aussi qu’on ne possède jamais vraiment rien… A l’image de l’album « Dylan » de 1973, sorti contre son gré. Alors qu’il venait de quitter Columbia, la maison de disques avait compilé des inédits enregistrés pendant les sessions des albums « Self Portrait » et « New Morning ». Mais pour la première fois, surtout, ce coffret rassemble sur deux albums des « Sides Tracks », des raretés, singles parus sur des compilations telles que « Biograph », chansons de films et autres… Et enfin, pour les geeks musicaux, s’y trouve aussi un ouvrage avec de nouveaux textes de pochette complets, album par album.
Commander sur Amazon (142,99€)
 

Inside Llewyn Davis, la bande originale

 

Puisque c’est les fêtes, autant célébrer ça en ashkénaze et continuer à déprimer ! Pour rester dans la mouvance « Dylan », il y a la bande originale du dernier film des Frères Coen. C’est leur quatrième collaboration avec T-Bone Burnett, et le producteur a utilisé la même recette que pour la bo de « O Brother, Where Art Thou » en 2000. Il a sélectionné des chansons de l’époque, ici des folkeux de Greenwich Village en 1961, et les a faites interpréter par les acteurs du film. Quand on est un facho du rock, on préfère toujours l’original à la copie. Mais qui connaissait Dave Van Ronk, le chanteur qui a inspiré le personnage Llewyn Davis aux Frères Coen, avant la sortie du film ? À part quelques parents ashkénazes et anciens drogués qui ont survécu à cette période, pas grand monde… De plus, entendre Justin Timberlake chanter « Et j’entends siffler le train » (« 500 hundred miles »), ça vaut le coup, non ?
Commander sur Amazon (14,99€ CD, 8,99€ mp3)
 

The Black Keys… L’an prochain à… Mathusalem !

 

Du son lourd, une rigueur rock-blues parfaitement maîtrisée, ce groupe est la preuve à lui seul que qualité et succès populaire sont compatibles. Les Black Keys ont reçu cette année l’Award du meilleur album rock pour « El Camino », paru fin 2011, plus de 200 000 copies vendues la semaine de sa sortie aux États-Unis. Inutile de dire que lorsque Dan Auerbach et son acolyte, le batteur Patrick Carney, ont annoncé un prochain album studio pour 2013, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Seulement depuis, personne n’a rien entendu de nouveau. Un silence d’autant plus frustrant que, depuis la sortie du 1er album « The Big Come Up » en 2002, le groupe du Jewish Rocker colonisait les bacs au moins tous les deux ans avec un nouvel opus. C’est peut-être le moment de se pencher sur la carrière des Black Keys, et des 5 albums qui ont précédé les succès commerciaux de « Brothers » et « El Camino ». Et si le nouvel album des Black Keys, c’était un peu Jérusalem ? C’est tous les ans l’année prochaine, et finalement tu te retrouves en bikini panthère sur la plage de Tel-Aviv, capitale une et indivisible de la teuf’ universelle, à picoler… Alors, on va pas chipoter parce que Dan Auerbach n’est juif que par son père, et sait-on jamais, à défaut de nouvel album, il fera peut-être le clip de la Tsedaka en 2014 !
 

 

Discographie Black Keys

 

Dan Bern, Hannoukah Songs

 

Pour Hanouka, ce jewish folk singer sort un album sur Bandcamp qui fera plaisir à tout le monde, du hipster au mioche en passant par votre mamie. Pour l’occasion, il a sorti banjo et violons et décline les traditions de la fête autour de 8 morceaux qui vous donneront l’impression d’être invité chez Charles Ingallsowicz. L’avantage de cette petite maison dans la prairie-là, c’est que vous n’aurez pas à vous fader le sermon du Révérend Alden et les coups bas de Nelly Olson. C’est aussi l’occasion de (re)découvrir, pour ceux qui ne connaissent pas son « Jérusalem », un morceau où sa ressemblance vocale avec Dylan est bluffante !
 

 
Commander « Hannukah Songs » sur Bandcamp (4,99$)
 
Sélection réalisée par Jackie Schwartz
Retrouvez toutes les chroniques de Jackie Schwartz sur Jewpop
© photos : DR
Article publié le 25 novembre 2013. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2013 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Psycho Tropical Berlin, mais je n’avais pas encore pris le temps d’écouter l’album. La sélection musicale de Jackie Schwartz sur Jewpop m’a enfin décidée à le faire, et je n’ai pas été déçue. En plus de […]

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x