Mazel tov tout va mal ! de Jean-Henri Blumen

3 minutes de lecture

 
Avec Mazel tov tout va mal !, 3 courtes pièces en un acte de Jean-Henri Blumen, c’est l’univers de Cholem Aleikhem, à qui l’auteur rend hommage à l’occasion du centenaire de sa mort, et du théâtre yiddish d’antan revisité, que l’on retrouve avec plaisir sur la petite scène du Théâtre de l’Essaïon.
 
Les deux premières « pièces » de Mazel tov tout va mal !, très librement inspirées de nouvelles du plus célèbre auteur et dramaturge de langue yiddish, plongent le spectateur dans l’univers à la fois burlesque, philosophique et désenchanté de ce théâtre yiddish qui triompha jadis à New-York. Habilement mises en scène par Mariana Araoz, elles se parent d’artifices de commedia dell’arte, de musiques inspirées du klezmer (composées par l’auteur, qui créa la troupe Kol Aviv) et de jeux de lumières subtils.
 

MazelTov2

 
Sur les planches, 4 comédiens enchaînent une dizaine de personnages avec énergie. Débutant par une rencontre fictive entre Aleikhem et un insupportable jeune arriviste venu lui demander conseil sur sa vie de couple, on enchaîne ensuite avec les mésaventures d’un couple de parents ashkénazes multipliant les efforts pour inscrire leur fils chéri – et forcément brillant – dans une école privée huppée. Le ton est donné d’entrée, alternant comique de situation et pilpoul, parfois à la limite de la caricature dans la seconde pièce, où les clichés sont quelque peu forcés.
 

MazelTov1

 
C’est avec la troisième pièce, particulièrement malicieuse et en phase avec l’actualité, que l’on savoure pleinement la plume de Jean-Henri Blumen. La confrontation entre un rabbin et la rédactrice en chef d’un magazine « girly » satirique, portée par le talent de René Hernandez, irrésistible en rabbin émule de l’inspecteur Columbo, est une réussite.
 
Mazel tov tout va mal !, ressuscitant l’esprit de ce théâtre yiddish où ironie et comique faisaient bon ménage, ne peut que donner envie de se replonger dans l’univers de Cholem Aleikhem.
 
Alain Granat
 
Mazel tov, tout va mal !, au Théâtre de l’Essaïon jusqu’au 18 juin. Renseignements et réservations sur le site du théâtre de l’Essaion.
 
© photos : DR

Article publié le 23 mai 2016. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2016 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x