Loading...

Tenou’a poil ! Un nouveau numéro velu

Tenoua magazine poil Jewpop

 

C’est un sujet épileux, pardon épineux, qu’aborde le nouveau numéro de Tenou’a : le poil dans le judaïsme, sa vie, son œuvre. Au fil (loin d’être rasoir) des pages du magazine, vous le découvrirez sous toutes ses longueurs et langueurs, qu’il soit bien visible ou dissimulé, voire intégralement épilé. 

 

Tenoua poil Jewpop

 

Imaginerait-on Moïse et Freud sans leurs barbes, Groucho sans sa moustache, Larry David et Barbra Streisand (jeunes) sans leur Jewfro, Serge Benamou sans sa toison poitrinaire rutilante et touffue ? Non, évidemment ! Le poil est juif, et inversement.

 

Barbra Streisand larry david Jewfro Jewpop

 

Delphine Horvilleur, en fan de Jacques Demy, met en lumière ce poil féminin qui “concentre toutes les attentions” dans l’Histoire du judaïsme, à travers la symbolique du film Peau d’Âne adapté du conte de Perrault éponyme. Soulignant combien “la pilosité féminine est d’ailleurs toujours perçue comme plus obscène”, comme le titrait déjà le magazine Hara-Kiri en 1972.

 

Couverture Hara-Kiri poil Jewpop

 

On entre de plein poil dans le sujet avec les toujours brillants Noémie Issan-Benchimol et Gabriel Abensour, qui abordent bille en tête (couvertes) la question du “couvre-chef féminin” dans la tradition juive, ses symboliques et implications sociales, avec un article qui décoiffe !

 

Cheveux rouleaux Jewpop

 

Les aspects économiques du poil font aussi l’objet d’un passionnant papier de Brigitte Sion, qui nous plonge dans l’univers impitoyable de la perruque juive orthodoxe, une industrie florissante qui, à l’image du Sentier, est désormais trustée par les Chinois. Ils sont partout. Perruque, toujours, avec le témoignage de Myriam Sommer-Ackerman, étudiante rabbin qui nous explique son choix de la porter, dans un tour de la question sans préjugés.

 

L’historienne Annette Wieviorka nous rappelle aussi, au travers de témoignages poignants de rescapés des camps d’extermination, que “les cheveux ne protègent pas de la mort dans le camp”, tandis que la psychanalyste Judith Toledano-Weinberg nous éclaire sur l’ambivalence autour du sexe dans le judaïsme, sous l’angle lacanien.

 

Couverture magazine Tenoua poil Jewpop

 

On conclura sur une note désopilante avec Laurent Sagalovitsch, qui comme à son habitude se plaint, cette fois-ci, des discriminations qu’il subit en tant que juif chauve.

 

En cette fin d’année loin d’être poilante, ce nouveau numéro de Tenou’a vous fera assurément reprendre du poil de la bête ! Tout comme le tout beau et tout nouveau site de Tenou’a, ébouriffant !

 

Jewpop

 

Le nouveau site tenoua.org, vous permet de :

• Lire confortablement votre revue sur mobile, tablette, ordinateur…

• Parcourir plus de 10 ans d’archives Tenou’a : des centaines d’articles, des dossiers thématiques, des portfolios…

• Voir les premières saisons des ateliers en replay

• Découvrir très bientôt le LabTenou’a avec des podcasts exclusifs, des vidéos et des textes inédits

• Souscrire aux nouvelles formules d’abonnement Tenou’a

• Réserver vos places d’ateliers

• Commander d’anciens numéros de Tenou’a

S’abonner à Tenou’a ou commander ce numéro en ligne

Soutenir Tenou’a

Les points de vente Tenou’a

Les ateliers Tenou’a

 

Visuel © Tenou’a / photo de couverture © Benyamin Reich /DR

Article publié le 21 décembre 2020, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2020 Jewpop

 

 

 

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Tenou’a poil ! Un nouveau numéro velu"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
HUBERT HACMAN
Invité
… et ça n’est pas qu’une question d’esthétique : la chose, le temps et l’espace ! On ne doit plus dire « … israélien, israélienne » mais plutôt « … d’Israël », ceci pour au moins quatre raisons : – sur le plan strictement musical, l’adjectif « …israélien » est long, appuyé, pesant, chargé (voir agressif), et disharmonieux, comparé à une terminaison en « …el » qui est mélodique, harmonieuse, aérienne et très légère à l’oreille ; – sur le plan grammatical, « israélien » n’est qu’un adjectif relationnel, il souligne que l’élément auquel il se rattache entretient une relation… Read more »
wpDiscuz

Articles similaires

Musèmes d’une âme juive en Europe rêvée

Traduits par Jacques Le Rider, germaniste et arpenteur de l’humanisme intellectuel d’un monde disparu, […]

Couverture de la revue Domaine Yidich poète juif Jewpop

Du poète en général et du poète juif
en particulier

Nous résidons dans une époque étrange et sombre. Une époque dans laquelle le « vivant […]

Tenoua magazine poil Jewpop

Tenou’a poil ! Un nouveau numéro velu

C’est un sujet épileux, pardon épineux, qu’aborde le nouveau numéro de Tenou’a : le […]

Guy Mintus Jewpop

Guy Mintus joue Gershwin,
l’album coup de coeur Jewpop

Nous avions découvert le jeune pianiste israélien Guy Mintus lors de sa venue à […]