Twitter, terrain de jeu antisémite de la "génération Dieudonné"

4 minutes de lecture

 
 
Le 31 mai, l’un des hashtag (mot clé) les plus populaires sur Twitter a donné lieu à une déferlante de messages antisémites, provenant pour la plupart de jeunes utilisateurs du réseau social. Des jeunes de cette  « génération Dieudo », pour qui la Shoah et les pires clichés sur les Juifs restent de banals sujets de plaisanterie.
 
Des millions d’internautes surfent chaque jour sur le réseau social Twitter pour communiquer, exprimer leurs opinions et narrer leur quotidien en 140 caractères maximum. Tous les jours, les mots les plus utilisés se retrouvent en trending topic : les “sujets chauds” dont tout le monde parle. Le langage Twitter a créé un mot : le hashtag, un mot clé du type “#JeanMarcAyrault”. Cet outil permet de lancer les sujets dont on veut parler, sur lesquels on veut donner de la visibilité.
 
Sur Twitter, il suffit de disposer d’un nombre de « followers » (abonnés à un compte) conséquent pour lancer un sujet et pour que la mayonnaise prenne, selon la théorie des dominos, en quelques heures. Le 31 mai, le hashtag « #JeChercheDuTaff » arrive parmi les plus populaires. On imagine alors que Twitter va se métamorphoser en annexe de Pôle Emploi version humoristique, mais c’est une tout autre tournure que va prendre  rapidement cette « recherche d’emploi ».
 

 
Il y a 2 mois, à la suite de la tuerie de Toulouse, Jewpop avait déjà noté cette tendance inquiétante, qui se manifeste une fois de plus aujourd’hui. Et cette fois-ci, sans lien particulier avec l’actualité, de façon totalement gratuite, comme on le voit dans les copies de messages qui vont suivre.
 

 
Un antisémitisme d’un genre nouveau, animé par une génération biberonnant aux « quenelles » de Dieudonné, et pour qui la dernière production du candidat antisioniste, le film « L’Antisémite », reste sans doute une grosse farce qui se regarde comme American Pie 4. Parce que, argument rebattu comme justification, si on ne peut pas déconner sur les juifs/ la Shoah, comme sur les musulmans, les chinois, les noirs, les handicapés, les catholiques, les homosexuels, les coiffeurs, etc…, c’est que les juifs, ou les sionistes, selon la terminologie en usage pour éviter d’être traité d’antisémite, seraient « intouchables » et manqueraient d’auto-dérision.
 

 
Alors pourquoi « #JeChercheDuTaff » ? Parce que, c’est bien connu, le patronat, les capitalistes, ce sont les juifs. Et si t’es pas juif, ben tu galères pour trouver un boulot. Logique et imparable. La Conjuration des imbéciles, niveau olympique. A lire ces divers messages, on aurait envie de croire qu’il ne s’agit que d’un épiphénomène. On dirait que tout cela n’est pas bien grave, que ces jeunes ont sans doute des excuses (stigmatisation, problèmes scolaires, chômage, etc…). Mais non, on a juste envie de gerber. L’antisémitisme, c’est maintenant ?
 
Alain Granat
NDLR : Le sujet de cet article a également fait l’objet d’une chronique sur le blog Mdame Michu, qui indique que Twitter a suspendu certains des comptes d’utilisateurs ayant émis ces messages. Il mentionne également une tweeteuse que nous saluons au passage, @Hannas, qui a été particulièrement réactive pour contrer ces manifestations d’antisémitisme.
 
Petit florilège du hashtag #JeChercheDuTaff :
 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] 2.0″, qu’il décrit comme relevant d’une « génération Dieudonné » : « Une génération baignant dans une extrême confusion mentale, pour […]

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x