Loading...

Enrico Macias, chantre de toutes les cultures juives

Avec « Voyage d’une mélodie » (AZ/Universal), Enrico Macias s’impose définitivement comme l’une des voix majeures de la musique populaire juive. Si l’on se souvient de son magnifique « Hommage à Cheikh Raymond » publié en 1999, si l’on connaît sa virtuosité de guitariste de malouf, on découvre en parcourant ce splendide album un interprète unique de jewish world music.

D’aucuns seront surpris d’entendre ici Enrico Macias chanter en yiddish. Le résultat est formidable, empreint d’émotions, et constitue un formidable pied de nez à tous ceux qui considèrent que les cultures séfarades et ashkénazes sont aussi dissemblables que la dafina du geffelte fish. Qu’il chante, avec brio, des mélodies classiques yiddish adaptées avec talent en français par Claude Zuffrieden, professeur de yiddish, ou en arabe, ladino, hébreu, kabyle, yiddish, avec une aisance confondante… Macias démontre combien l’unité du peuple juif passe par la musique et le mélange des cultures, et combien son message de paix reste brûlant d’actualité.

A l’initiative de ce projet détonant, Jean-Claude Ghrenassia, fils d’Enrico, contrebassiste, producteur et arrangeur de talent, qui a eu l’idée de cet album et a mis en rapport son père et Josh Dolgin, plus connu sous le nom de Socalled. Le roi des musiques juives yiddish mitonnées à la sauce electro-funk-hip hop, qui s’est fait connaître avec le tube « You are never alone » (Jewish Cowboy), titre adapté en français pour ouvrir l’album, a arrangé avec subtilité les titres yiddish du disque, qui sonne au final comme un « Buena Vista Social Jewish Club » chaleureux et limpide.

Au fil du disque, on découvre de superbes duos, parmi lesquels la reprise de « Oh ! Guitare, guitare », chantée avec Idir, « Mi Corason », un traditionnel ladino dans lequel excelle Macias, porté par la sublime voix de Yasmin Levy, une très belle version du standard « Paris tu m’as pris dans tes bras » interprétée en yiddish avec le mythique Théodore Bikel, l’émouvante prière traditionnelle « Shalom Aleikhem » avec Daniel Levi. « Voyage d’une mélodie » est un opus où la mémoire tient une place importante, avec notamment « Ne dis pas », adaptation d’un chant d’espérance composé dans le ghetto de Vilnius, « Les Séfarades », sur un très beau texte d’Eliette Abecassis, mais aussi un disque très festif, où l’on constate, à la lumière des arrangements de Jean-Claude Ghrenassia et de Socalled,  que musiques orientales et d’Europe de l’Est ont bien des points communs. jewpop ne résiste pas au plaisir de reproduire la dédicace faite par Enrico Macias pour un disque (au titre évocateur : « Surprise Partie Pieds Noirs » !) publié en 1964, présentant des versions instrumentales de ses premiers tubes. Elle résume tout ce que nous éprouvons à l’écoute de cet album incontournable.

Alain Granat

Acheter « Voyage d’une mélodie » en édition limitée sur Amazon (15, 79€)
Enrico Macias sera à l’Olympiadu 24 au 27 mars
Retrouvez l’interview du chanteur et des extraits de l’album dans l’émission Balagan Music diffusée sur radio Shalom le samedi 5 mars 2011 (animée par Laurence Haziza, chroniqueuse Marthe Dérosières)

Ecouter en streaming Balagan Music

Voir l’émission « Le Cabinet de curiosités » avec Enrico Macias

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Enrico Macias, chantre de toutes les cultures juives"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Anonymous
Invité

Enrico au top !!!

Anonymous
Invité

Enrico au top !!!

Lynda
Invité

Veneeeez, veneeeez, veeeeneeeeez, à L'Olympia !!! 😉

Lynda
Invité

Veneeeez, veneeeez, veeeeneeeeez, à L'Olympia !!! 😉

wpDiscuz

Articles similaires

Céline, voyage au bout de nazi

Avec « Céline, La race, Le Juif. Légende littéraire et vérité historique » publié le 6 […]

L’Ego mon jeu préféré, ou La vérité si je veux

L’Ego, mon jeu préféré, co-écrit par Audrey Nataf et Johanne Toledano, expose une galerie […]

Un petit Vert pour la route

Quand j’étais naïve… euh jeune, je pensais qu’un vote en faveur des Verts […]

Les 4 phrases à éviter de dire aux colons

«Viens passer shabbat tu vas voir c’est très sympa !» me propose un copain […]