Loading...

Sharknado 3, ou la sharkuterie cashèrement revisitée

Sharknado3

 

Jeudi 23 juillet 2015, la chaîne Syfy du bouquet Canalsat diffusait « Sharknado 3 » à la télévision française et à l’Aquarium de Paris, lors d’une soirée événementielle organisée par l’agence Bigger Than Fiction, relayée à toute bastringue sur Twitter. Alors que dans les deux précédents opus, les tornades de requins détruisaient Los Angeles, puis New York, cette fois les Sharknados attaquent Washington et au-delà, dans une débauche de trouvailles scénaristiques toujours plus délirantes et hilarantes. Tout a été à peu près dit sur cette saga : les placements de produits à gros sabots, les guest-star à tire-larigot, les clins d’œil parodiques en veux-tu en voilà, mais personne n’a encore relevé les références à la culture juive. Heureusement, Jewpop est là.

 

1 / Le titre exact de « Sharknado 3 » est « Sharknado 3, Oh hell no !»

Autrement dit « Oh heil no !», ode anti-nazis.

 

2 / L’arme de prédilection du héros Fin Shepard joué par Ian Ziering contre les requins, c’est une tronçonneuse

 

il coupe, il circoncit à tour de bras. Besoin d’un mohel pour la mila du petit dernier à aileron ? Appelez Fin Shepard.

 

3 / Tel le second Temple, la Maison Blanche est détruite.

 

Qu’à cela ne tienne, Fin Shepard et ses comparses, vieux et jeûnes du 9 av, brandissent fièrement la bannière étoilée, étiolée.

 

 

4 / Comment ne pas penser à Moïse sauvé des eaux…

 

Chaque fois que Fin Shepard réchappe à la noyade ?

 

 5 / Dans le parc d’attraction, véritable DînerLand, il y a plusieurs référence à « Jaws »

 

« Jaws » (« Les dents de la mer »), le chef-d’œuvre de Steven Spielberg. De « Jaws » à Jews, il n’y a qu’un pas, sans compter que les ailerons rappellent fichtrement quelques uns de nos nez.

 

 

6 / Comment ne pas penser à Jonas avalé par un monstre marin puis recraché, dans le tronçon de la haftara lue à Yom Kippour…

 

Quand on assiste aux scènes où Fin, Nova, ou même April sont avalés par un requin et s’en sortent à coup de tronçonneuse ou de prothèse manuelle en scie circulaire ?

 

 7 / Lorsque la tronçonneuse du héros devient sabre laser, la référence à La Guerre des Étoiles est évidente.

 

Et qui dit étoile, dit… Facile.

 

8 / Pour vaincre les tornades et pluies de requins qui tombent comme des grenouilles façon Dix Plaies d’Égypte…

 

Les héros ont l’idée judaïquement ultra-réaliste d’émettre une nuée de feu depuis l’espace. Ce qu’ils accomplissent avec succès à bord d’une fusée. Dayénou.

 

Voilà en huit points de quoi rapprocher « Sharknado 3 » de la culture juive. Les uns diront complot, les autres diront « tiens, si on mangeait de la boutargue ? Ça m’a grave donné envie cette histoire. »

 

Ingrid Zerbib

 

Retrouvez toutes les chroniques d’Ingrid Zerbib sur Jewpop

Suive le compte Twitter d’Ingrid Zerbib

© visuels : DR / Twitter

Article publié le 28 juillet 2015. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2018 Jewpop

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

david Bowie juif Jewpop

David Bowie, vous êtes juif ?

Quand la nouvelle de la disparition de David Bowie est tombée, le boss m’a […]

Sharon Boutboul Jewpop

Jewpop, du fantasme à la réalité

La première fois que j’ai proposé un papier au boss, je lui ai impérativement demandé […]

Noël juif Jewpop

Pourquoi les plus célèbres chansons de Noël furent écrites par des Juifs

De White Christmas à Winter Wonderland, les chansons de Noël devenues des standards américains […]

Visuel de l'album Big Band Bossa Nova Jewpop

Comment un jeune journaliste juif brésilien créa le terme “bossa nova”

Tout le monde connaît le terme bossa nova qui qualifie la nouvelle vague musicale […]