Sharknado3
/

Sharknado 3, ou la sharkuterie cashèrement revisitée

5 minutes de lecture

 
Jeudi 23 juillet 2015, la chaîne Syfy du bouquet Canalsat diffusait « Sharknado 3 » à la télévision française et à l’Aquarium de Paris, lors d’une soirée événementielle organisée par l’agence Bigger Than Fiction, relayée à toute bastringue sur Twitter. Alors que dans les deux précédents opus, les tornades de requins détruisaient Los Angeles, puis New York, cette fois les Sharknados attaquent Washington et au-delà, dans une débauche de trouvailles scénaristiques toujours plus délirantes et hilarantes. Tout a été à peu près dit sur cette saga : les placements de produits à gros sabots, les guest-star à tire-larigot, les clins d’œil parodiques en veux-tu en voilà, mais personne n’a encore relevé les références à la culture juive. Heureusement, Jewpop est là.
 

1 / Le titre exact de « Sharknado 3 » est « Sharknado 3, Oh hell no !»

Autrement dit « Oh heil no !», ode anti-nazis.

 

2 / L’arme de prédilection du héros Fin Shepard joué par Ian Ziering contre les requins, c’est une tronçonneuse

 
il coupe, il circoncit à tour de bras. Besoin d’un mohel pour la mila du petit dernier à aileron ? Appelez Fin Shepard.
 

3 / Tel le second Temple, la Maison Blanche est détruite.

 
Qu’à cela ne tienne, Fin Shepard et ses comparses, vieux et jeûnes du 9 av, brandissent fièrement la bannière étoilée, étiolée.
 


 

4 / Comment ne pas penser à Moïse sauvé des eaux…

 
Chaque fois que Fin Shepard réchappe à la noyade ?
 

 5 / Dans le parc d’attraction, véritable DînerLand, il y a plusieurs référence à « Jaws »

 
« Jaws » (« Les dents de la mer »), le chef-d’œuvre de Steven Spielberg. De « Jaws » à Jews, il n’y a qu’un pas, sans compter que les ailerons rappellent fichtrement quelques uns de nos nez.
 


 

6 / Comment ne pas penser à Jonas avalé par un monstre marin puis recraché, dans le tronçon de la haftara lue à Yom Kippour…

 
Quand on assiste aux scènes où Fin, Nova, ou même April sont avalés par un requin et s’en sortent à coup de tronçonneuse ou de prothèse manuelle en scie circulaire ?
 

 7 / Lorsque la tronçonneuse du héros devient sabre laser, la référence à La Guerre des Étoiles est évidente.

 
Et qui dit étoile, dit… Facile.
 

8 / Pour vaincre les tornades et pluies de requins qui tombent comme des grenouilles façon Dix Plaies d’Égypte…

 
Les héros ont l’idée judaïquement ultra-réaliste d’émettre une nuée de feu depuis l’espace. Ce qu’ils accomplissent avec succès à bord d’une fusée. Dayénou.
 
Voilà en huit points de quoi rapprocher « Sharknado 3 » de la culture juive. Les uns diront complot, les autres diront « tiens, si on mangeait de la boutargue ? Ça m’a grave donné envie cette histoire. »
 
Ingrid Zerbib
 
Retrouvez toutes les chroniques d’Ingrid Zerbib sur Jewpop
Suive le compte Twitter d’Ingrid Zerbib
© visuels : DR / Twitter

Article publié le 28 juillet 2015. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2018 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x