Loading...

Herbes amères ?

Photo représentant des plants de marijuana Jewpop

 

 

La marijuana est-elle casher lepessah ? Cette question a priori incongrue en ces jours de fêtes, où chaque Juif se doit, les soirs de seder, de mentionner l’agneau pascal, le pain azyme et… les herbes amères (le maror, habituellement du raifort dans la tradition ashkénaze), a pourtant donné lieu à débat en Israël, lorsque le parti « Aleh Yarok » (ndt : « la feuille verte ») qui milite pour la légalisation de la marijuana dans le pays, a averti en 2007 ses sympathisants d’origine ashkénaze que cette plante était susceptible d’être assimilée à des kytniot (végétaux qui présentent certaines similitudes avec les céréales, ou qui poussent au voisinage des céréales : maïs, riz, moutarde, lentilles, pois, cumin, soja…), uniquement casher lepessah dans la tradition sépharade, et donc prohibée lors des fêtes de Pessah pour les ashkénazes.

 

 

Recommandation sans aucun doute superflue, puisque selon les autorités rabbiniques, l’usage de la marijuana (ou de toute autre substance narcotique) est strictement interdit dans la religion juive. Les lecteurs anglophones de Jewpop se reporteront à ce passionnant article, qui nous apprend que cette question (fumeuse ?) a été débattue par plusieurs rabbins, parmi lesquels le célèbre Rabbi David iBn Zimra, plus connu sous le nom de Radbaz (1479-1579), qui aborda dans ses écrits ce sujet, précisant notamment l’usage qu’en faisaient les Égyptiens du temps de l’Exode. Pour qui, semble-t-il,  le chanvre  ne servait pas qu’au tressage des pagnes et des sandales.

 

 

Nous conseillerons donc à nos lecteurs de se tourner vers des utilisations plus licites de la marijuana, telle cette splendide bougie, alliant subtilement des arômes de raisin noir, amboise, mousse des bois et patchouli, pour un substitut parfait des senteurs marijuanesques. À consommer sans modération.

 

Jewpop

© photos : DR

Article publié le 1er avril 2010. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2019 Jewpop

 

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Herbes amères ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Corinne
Invité

Je préfère quand même acheter pour 68$ de beuh, mouhaha !

Corinne
Invité

Je préfère quand même acheter pour 68$ de beuh, mouhaha !

Julien
Invité

Ah ben mince, je suis ashkénaze… tant pis, je vais faire comme si j'étais sépharade, hein ? Excellents, vos posts fcbook aujourd'hui, je vois que pleins de gens se sont faits avoir !!!!

Julien
Invité

Ah ben mince, je suis ashkénaze… tant pis, je vais faire comme si j'étais sépharade, hein ? Excellents, vos posts fcbook aujourd'hui, je vois que pleins de gens se sont faits avoir !!!!

Anonymous
Invité

Le cannabis est interdit pendant Pessah ça c'est connu en Israel.

Par contre je ne pense pas que la fumette soit interdite par la Halakha. Elle est meme tres répandue dans le mouvement Breslev car elle rend joyeux. et tout le monde sait que c'est une grande mitzva que d'être joyeux !

Samuel

Anonymous
Invité

Le cannabis est interdit pendant Pessah ça c'est connu en Israel.

Par contre je ne pense pas que la fumette soit interdite par la Halakha. Elle est meme tres répandue dans le mouvement Breslev car elle rend joyeux. et tout le monde sait que c'est une grande mitzva que d'être joyeux !

Samuel

wpDiscuz

Articles similaires

Livres d'été Jewpop

Des livres pour l’été : la sélection Jewpop

Jewpop a sélectionné pour vous 8 livres à emporter dans vos valises et à dévorer […]

Masque Oy Vey Tenou'a été Jewpop

L’été des confinés avec Tenou’a

Conçu conjointement avec l’AJC (bureau français de l’American Jewish Committee, plus ancienne et plus […]

Couverture du livre La rafle des notables d'Anne Sinclair Jewpop

La rafle des notables, d’Anne Sinclair

Les récits les plus courts ne sont pas forcément les plus négligeables. La littérature […]

William Du Bois Jewpop

“Le Nègre et le ghetto de Varsovie“ : quand William Du Bois, précurseur des “black studies“, découvrait l’antisémitisme européen

Les événements survenus aux USA après la mort tragique de George Floyd résonnent avec […]