Alain Granat et Jonathan Demayo Jewpop

Jewpop est mort, vive Jewpop !

5 minutes de lecture

 
10 ans ! Presque 10 ans que j’écris sur Jewpop. J’ai commencé en 2012 en parlant des boulettes de ma grand mère et je vous le donne en 1000 : j’ai fini végétarien. Vous verriez aujourd’hui la tête de ma mère qui fait un dîner de shabbat. La détresse dans ses yeux quand elle me sert mon tofu, j’aurais presque envie de manger un morceau de poulet juste par pitié.
 

Alors qu’est-ce qu’il s’est passé en 10 ans ?

 
J’ai pondu une vingtaine d’articles quand j’en avais marre, quand je voulais pousser un coup de gueule ou quand je voulais éviter une énième séance de psy à 130 balles.
 
J’envoyais à Alain mon torchon, qui me répondait le plus souvent : « Dis donc toi, j’suis pas l’Armée du salut pour les auteurs moi. Applique-toi un peu ou fais semblant au moins ! Non je dis ça parce que depuis qu’il y a des sefs dans l’équipe, le niveau baisse. C’est pas méchant, c’est un constat c’est tout ! »
 
Autant vous dire que quand je lui ai envoyé les gorilles de mes potes du CO2, il faisait moins le malin le polak.
 
C’est comme ça qu’il a fini par me prendre pour co-écrire « Comment savoir si vous êtes juif ». Je peux le dire maintenant, j’en ai pas glandé une mais au moins j’ai palpé de la moula.
 
Au final, on est devenus amis. On faisait de longues balades sur les bords de Seine, on parlait de la vie, on est allés voir Dieudonné à La Main d’or, bref des trucs que font les amis.
 
Et puis est arrivée cette histoire : j’ai fait une caméra cachée avec mon pote Greg Guillotin, on a fait 300 millions de vues sur Internet en caressant la main d’inconnus sur un escalator.
 

 
J’avais des appels enflammés d’Alain à 4h du mat’ : « Écoute moi p’tit enculé, profite de ton buzz pour faire parler du bouquin ou ta main je vais pas te la caresser, je vais te la foutre au cul, t’as compris ? »
 
Je vais pas vous mentir c’était tendu. C’est là que le SPCJ entre en piste : « Bonjour Monsieur Demayo, bon on est en 2016, y’a un attentat toutes les 4 minutes en France donc si vous pouvez éviter de balancer des drapeaux israéliens sur votre profil public à 100k abonnés ce serait cool. C’est juste qu’on a autre chose à foutre que vous protéger ! »
 
Le boss était furieux : « Ah c’est comme ça ! T’as 3 abonnés sur Facebook et t’oublie les amis ? »
 
J’ai gratté un deal : je continuerai à travailler pour Jewpop,  mais j’écrirai désormais sous pseudo. C’était encore mieux qu’avant ! Ça ne m’intéressait même plus de tirer sur les ambulances comme Meyer Habib, je pouvais sniper tout le monde de loin sans être vu.
 
Je ne me suis jamais senti aussi libre que sur Jewpop. C’était ma bouffée d’oxygène, mon exutoire.
 
Donc même si il me doit une tonne de thunes, je voulais remercier Alain Granat pour tout ce qu’il a fait pour moi depuis 10 ans.
 
Même si j’en ai aussi pas mal fait pour lui, comme la fois où je suis allé le chercher au commissariat parce qu’il avait essayé de poster un colis piégé dans la boîte aux lettres de Jewbuzz. Enfin bref, c’est une autre histoire. Je vous la raconterai un autre jour.
 
Merci Alain, merci Jewpop, vive Jewpop !
 
Jonathan Demayo
 
© photo : Alain Granat et Jonathan Demayo, par Cyril Sollier ; La Provence / DR

Article publié le 7 janvier 2021. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2021 Jewpop
 
 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x