CRIF : devine qui vient dîner ce soir ?

5 minutes de lecture

 
 
 
Le passionnant livre de Samuel Ghiles-Meilhac consacré à l’histoire du CRIF (Le CRIF, De la Résistance juive à la tentation du lobby, de 1943 à nos jours – Editions R. Laffont) apporte un éclairage remarquable sur les problématiques liées au modèle et à l’influence politique de l’institution.
 
Qu’il s’exprime sur un sketch-canular radiophonique en le qualifiant d’antisémite ou bien sur sa vision des enjeux, pour la communauté juive de France, de l’élection présidentielle, Richard Prasquier, figure emblématique de cet establishment juif français de droite, comme jadis Théo Klein le fût de celui de gauche, déclenche de suite des réactions quasi-hystériques. Les uns (Claude Askolovitch) n’hésitant pas à user du terme de « ghetto » et de « salaud » pour illustrer leurs propos, les autres se désolidarisant de ce « porte-parole » qui ne représenterait qu’une frange de la communauté. Et nous-mêmes, dans Jewpop, nous moquant parfois gentiment de son manque d’humour et de distance.
 
 

 
 
Le CRIF nourrissant les fantasmes et alimentant les passions, avec en épitomé son célèbre dîner annuel (Un dîner presque parfait, s’il ne semblait totalement incongru…), rendez-vous obligé des politiques de (presque) tous bords, les lecteurs – Juifs on non – intéressés par l’histoire de cette organisation et la question de la représentation de la minorité juive française, trouveront dans l’excellent ouvrage de Samuel Ghiles-Meilhac des réponses précises à ces questions.
 
Entre Histoire et analyse politique, l’auteur retrace les étapes de la création de l’organisation, en pleine tourmente nazie, et ses actions lors des épisodes marquants de ces dernières décennies (conflits israélo-arabes, débats identitaires, attentats antisémites…), dressant un tableau extrêmement précis des évolutions sociétales de la communauté juive française. On saura gré à Samuel Ghiles-Meilhac d’avoir répondu à la question essentielle du lobbying, dans un chapitre intitulé « Un puissant lobby juif français ? », qui pointe à la fois le manque de ressources économiques du CRIF, l’empêchant de facto d’agir en tant que lobby (la comparaison avec l’AIPAC américain en est la démonstration flagrante) et son influence réelle dans la vie politique de la nation, comme « acteur direct du jeu politique et diplomatique », clairement revendiquée par l’organisation.
 
Reste la question déterminante de la représentativité du CRIF. Comme le souligne l’auteur, « l’ascendant de la droite au sein du CRIF national ne constitue pas un épisode éphémère, mais une tendance de fond. Il s’inscrit dans la transformation politique que connaissent les institutions juives françaises depuis 2000 ». La diversité des sensibilités politiques juives françaises, plus ou moins maintenue en équilibre sous les présidences de personnalités de droite et de gauche telles qu’Adolphe Steg ou Théo Klein, n’est clairement plus de mise aujourd’hui.
 
Comment le CRIF retrouvera-t-il alors une crédibilité auprès de l’ensemble de la population juive de France ? Le chercheur Dov Maïmon, directeur de recherche au Jewish People Policy Institute, centre d’étude stratégique basé à Jérusalem, a sans doute apporté un élément de réponse dans sa brillante contribution «Les Juifs de France en 2030», lors de la Convention Nationale du CRIF en décembre 2011. Parmi l’une de ses recommandations, figure celle-ci : 35% des membres des comités centraux des organisations doivent être âgés de moins de 35 ans.
Et si les jeunes prenaient enfin le pouvoir au CRIF ? Avouez qu’un « After du CRIF », ce serait quand même autre chose qu’un dîner au Pavillon Dauphine.
 
Alain Granat
 
Samuel Ghiles-Meilhac est docteur en sociologie de l’Ecole des hautes études en sicences sociales. Il enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris et intervient régulièrement sur les ondes de RFI. Il est l’auteur de Le Monde diplomatique et Israël (Editions Le manuscrit)
 
Voir la vidéo de présentation du livre par son auteur :
 

 
© photo : DR
Article publié le 30 avril 2012. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x