Boube versus Mémé

7 minutes de lecture

 
Leur duel fait des étincelles. Plus piquant que le match Julie Gayet – Valérie Trierweiler, plus saignant que le débat Valéry Giscard D’Estaing – Mitterrand en 1981, l’affiche «Boube – Mémé», c’est le combat ancestral et millénaire de l’Orient contre l’Occident. À côté, le match historique opposant Mohamed Ali à Georges Foreman à Kinshasa en 74, c’est la  course en sac de la kermesse de l’école communale versaillaise Saint-Benoît. Bref, tu l’auras compris, impossible de les départager.
 

Mémé

 

 
Son histoire : pas besoin de la brancher, elle est en boucle, ça commence toujours pas «Je ne veux pas en parler, ça fait trop mal», et ça finit invariablement par «On est partis, on leur a tout laissé. Une main devant, une main derrière». Qu’elle ait grandi avec en bruit de fond les bombes des indépendantistes musulmans ou sous le portrait de Son Altesse… Elle en a la certitude, «Les Arabes », elle les connaît, «elle», «dès que tu as le dos tourné» bla bla bla…
Sa petite notoriété : Le soir où elle est montée sur scène à l’Olympia pendant le dernier concert d’Enrico Macias. Version officielle : le chanteur l’a supplié de venir la rejoindre. Version officieuse : elle a fait plus de youyou que toi de bruit au Bercy de Patrick Bruel en 1989.
Son petit + : Manger, faire à manger, donner à manger, te regarder manger. À chaque fois que tu l’emmènes au restaurant, elle te précise combien elle pourrait cuisiner de plats avec le prix du menu. Elle déteste jeter. Si elle trouve une courgette au fond du bac à légumes de son frigo, elle court acheter de la viande, des carottes, des petits pois, des oignons, des navets, des épinards et des poireaux pour cuisiner un msoki.
Ce qu’elle fait en arrivant en Israël : Elle se rend sur la tombe de tous ses proches qui y sont enterrés. Après avoir déposé les petits cailloux, elle caresse les pierres tombales en murmurant «Tu es bien là. L’alyah moi aussi j’y pense…».
Sa phrase politiquement incorrecte : «Au lieu de s’occuper de l’antisémitisme, le Consistoire ferait bien de s’occuper du fléau qui est en train de contaminer la communauté juive… Le prix de la viande casher».
 

Boube

 

 
Son histoire : Les premières années de sa vie, c’est un mélange de «Rémy sans famille» et du tome 2 du «Calendrier de la déportation» de Serge Klarsfeld. À côté, Cosette a connu l’enfance de Kim Kardashian. Son nom de jeune fille est aussi répandu que le Gecko à queue feuillu. On ne lui connaît qu’une lointaine cousine installée à Tampa. Ça fait un peu léger pour postuler à «Une famille en or».
Sa petite notoriété : Son témoignage devant les caméras de la Fondation Steven Spielberg. Version officielle : elle a dit oui tout de suite, très honorée. Version officieuse : elle a quand même exigé un engagement écrit que le produit final serait moins long que «Shoah» de Lanzmann, et elle a été très déçue que le réalisateur de «E.T.» n’ait pas été présent pour lui poser des questions.
Le petit + : Son sens de l’humour est comme le déficit de la sécurité sociale : abyssal. Elle a vécu le pire et peut donc tout se permettre. À ton fils qui lui propose de jouer à «cache-cache», elle répondra : «En 41, je me suis caché 3 ans à Chambon-sur-Lignon, je peux te dire que ça n’avait rien de drôle».
Ce qu’elle fait quand elle arrive en Israël : Elle se rend à l’Université Hébraïque de Jérusalem pour vérifier que le bâtiment payé par sa cousine américaine porte bien le nom de ses parents.
Sa phrase politiquement correcte : «Maintenant qu’on a coupé le sifflet de Dieudonné, il faudrait vraiment s’occuper de tous ceux qui ont la Shoah comme obsession. Tu crois que Manuel Valls va mettre du temps à faire interdite Arte ?».
 
The SefWoman
Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)
 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman
The SefWoman sur Facebook
Retrouvez toutes les chroniques de The SefWoman sur Jewpop
© photos : DR, Sacha Goldberger (« Mamika »)

Article publié le 14 janvier 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop
 
 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x