Etty, d'après les "Lettres de Westerbork", au Théâtre de l'Ouest Parisien

5 minutes de lecture

 
 
A l’orée des années 1940… Etty Hillesum, jeune hollandaise, passe d’une vie très libre et insouciante à l’amour fou avec un psychothérapeute juif allemand. Elle pense avoir atteint le nirvana. Mais, le feu intérieur qui la brûle se transforme progressivement en un besoin d’amour pour l’humanité toute entière. C’est pourquoi, deux années plus tard, alors que les rafles de juifs se multiplient, elle fait le choix de se laisser déporter à Westerbork, où elle assiste ses semblables , dans un sublime dévouement…
Rédigées, entre 1942 et 1943 au camp de Westerbork (un centre de transit aux Pays-Bas), les Lettres de Westerbork révèlent le parcours exemplaire d’Etty Hillesum. Avant son transfert pour Auschwitz, d’où elle ne reviendra pas, elle confie à une amie ces lettres poignantes qui laissent transparaître, malgré l’horreur de l’internement, une irrépressible joie de vivre.
 

Sous la houlette du metteur en scène Sava Lolov, Bérangère Allaux (Prix 2007 de l’Espoir du cinéma européen, pour le film 24 Mesures de Jalil Lespert, au Festival du film de Stockholm) restitue, avec une belle intensité, l’itinéraire de cette jeune femme lumineuse, si pleine d’amour, de lucidité et d’engagement envers les autres, dans le tumulte d’un des épisodes les plus effroyables de l’Histoire. Un formidable hymne à la vie.
Devant la grande émotion suscitée lors de sa création la saison dernière, Etty est accueilli de nouveau au TOP de Boulogne-Billancourt, pour quelques représentations exceptionnelles du jeudi 2 au dimanche 5 février 2012 (20h30, excepté dimanche, à 16h)
 
THEATRE DE L’OUEST PARISIEN – BOULOGNE-BILLANCOURT
1 place Bernard Palissy (face au 87 av. J. B. Clément) 92100 Boulogne-Billancourt
Plein tarif : 27 € – Tarif réduit : 22 € – Jeunes (- 26 ans) : 12 € – Enfants (- 12 ans) : 10 €
BILLETTERIE Théâtre de l’Ouest Parisien : 01 46 03 60 44 du mardi au samedi de 13h à 19h Achat en ligne : www.top-bb.fr
 
A propos de Etty Hillesum
Esther Hillesum (dite Etty) naît le 15 janvier 1914 aux Pays-Bas, dans une famille juive non pratiquante (d’un père, Louis Hillesum, professeur de langues anciennes et d’une mère, Rébecca, native de Russie). En 1932, elle débute des études de droit et de russe à Amsterdam. En 1937, elle s’installe dans la maison d’un comptable veuf, Han Wegerif, dont elle devient la maîtresse. Le 10 mai 1940, les Pays-Bas sont envahis ; suite aux lois anti-juives, le père d’Etty est démis de ses fonctions.
En février 1941, Etty consulte pour la première fois le psychologue Julius Spier ; très vite, elle tisse une relation amoureuse complexe et intense avec lui. Peu après, elle commence à tenir son journal… En juillet 1942, elle devient membre du Conseil juif et part travailler au service des personnes placées en transit, au camp de Westerbork. Elle y effectue quatre séjours, (ponctués de périodes de repos à Amsterdam) et consigne, dans des carnets, la sordide réalité des camps de concentration : la promiscuité, la crasse, le froid, la faim, l’agonie, la mort et pire encore, l’animalité qui ressort de l’expérience de survie… Le 5 juin 1943, elle confie ses cahiers à l’une de ses amies. Assignée à résidence au camp, elle est acheminée vers Auschwitz le 7 septembre ; elle y meurt le 30 novembre 1943.
 

Bibliographie :
Une vie bouleversée (Ed. du Seuil -1985) et Lettres de Westerbork d’Etty Hillesum. Les deux textes réunis sont disponibles dans la collection “Points-Seuil” (1995).
Etty Hillesum de Sylvie Germain (Edi. Pygmalion/Gérard Watelet – 1999).
Portrait d’Etty Hillesum de Ingmar Granstedt (Ed. Desclée de Brouwer – 2001).
Etty Hillesum, un itinéraire spirituel, du jésuite Paul Lebeau (Ed. Albin Michel, coll. “Spiritualités vivantes” – 2001).
 
On peut également écouter cette semaine sur France Culture Ceci est mon journal (du 4 au 10 février à 20h30), lectures croisées du Journal d’Hélène Berr et de Une vie bouleversée d’Etty Hillesum.
 
© Photo : Victor Tonelli/ArtcomArt

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x