Rabbinat de France : les candidats auxquels on a échappé

6 minutes de lecture

 
Le 22 juin, on élira le Grand Rabbin de France. Enfin quand je dis « on », c’est  surtout un collège électoral de près de 300 rabbins et autres qui va s’y coller. Oui, rabbinat et  démocratie directe ne font pas très bon ménage. De toute façon, quand on voit après les européennes comment les gens votent, n’ayons aucun regret.  En lice, 10 candidats (pour l’instant), avec barbes, sans barbe, avec programme, sans programmes. Bref, je sais ce que vous vous dites :  c’est pas gagné. Mais soyons honnêtes, les mecs sont courageux. Se présenter, un an et demi après le scandale des plagiats de Gilles Bernheim, c’est comme planter  des carottes dans une tranchées de Verdun. Pour nous rassurer voilà les candidats auxquels on a échappé… ou pas.
 

Jean-François Copé

Après son départ de l’UMP, Jean-François Copé décidera de se tourner vers Dieu. Après un voyage en Israël incognito accompagné de  32 journalistes, il sera élu  triomphalement au Grand Rabbinat, après une campagne organisée par un certain Bastien Millot. Sa première mesure ? Canoniser Gilles Bernheim. Entre mecs convaincus de mensonge et poussés à la démission, faut se serrer les coudes.
Avantage : son intégration au sein de l’Institution communautaire donnera un sérieux coup de booster à la place de la femme. Fraîchement converties au judaïsme, Michèle Tabarot et Nadine Morano s’investiront dans les commissions administratives de synagogues. Le premier qui leur demandera de servir le café et de couper un quatre-quart se prendra une branlée plus communément appelée une «Dov Zerah». Apeuré, le service divorce du Consistoire reverra entièrement sa grille des tarifs avant de passer à la totale gratuité.
Inconvénients : après avoir composé avec des sondages d’opinions inférieurs au niveau de la Mer Morte, Jean-François Copé tutoiera les sommets de la popularité. À la clé : il risque de vomir son pain au chocolat.
 

Gil Taïeb

Fort de son échec à l’élection des députés de l’étranger, Gil Taïeb a menacé de briguer la présidence du FSJU et du CRIF. C’est donc tout naturellement qu’il a décidé de se présenter au Rabbinat. À ceux qui lui opposeront qu’il n’est pas rabbin, ce militant de longue date mettra la main sur son cœur en disant «je me bats pour la Am Israël».
Avantages : chaque cotisation à l’ACIP sera accompagnée d’un forfait «mutuelle». Avec un Président du Consistoire dermatologue et un Grand rabbin de France dentiste, c’est le minimum.
Inconvénient : tous les soirs, on sera dehors pour manifester devant toutes les ambassades du monde entier à Paris. Résultat : les audiences de Cyril Hanouna chuteront comme le cours du shekel. Poussés par un regain d’activité,  les restaurants casher déserteront le XIXe et s’implanteront comme des champignons dans le 8e arrondissement de Paris.
 

 Joseph Sitruk

21 ans au poste de Grand Rabbin de France, ça laisse des traces. Battu en 2011 par un mec qui a fait toute sa  campagne en expliquant qu’un rabbin se devait de produire des contenus (avant qu’on se rende compte qu’en fait, il parlait de «reproduire des contenus»), Joseph Sitruk tiendrait enfin sa revanche. Même affaibli par l’âge et la maladie, l’homme retrouvera toute sa vigueur pour – telle une hôtesse d’accueil au salon de l’agriculture qui guide le public un peu perdu – indiquer à la communauté «la synagogue c’est par là… allez, on avance messieurs-dames…».
Avantage : aucune période de rodage, aucun couac en perspective, Joseph Sitruk est aussi à l’aise à la Teba d’une synagogue que sur le plateau de Thierry Ardisson.
Inconvénient : Sitruk, il est atteint du syndrome De Gaulle. Sauf que le Général, lui, a su s’arrêter. S’il fait le déplacement ce n’est pas pour un seul mandat.
 
The SefWoman
Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)
 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman
The SefWoman sur Facebook
Retrouvez toutes les chroniques de The SefWoman sur Jewpop
© visuel, photos : Matt Groening, The Simpsons / DR

Article publié le 16 juin 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x