Loading...

Les 4 personnes que j’ai traitées – A TORT – d’antisémite

 

 

« Antisémite » c’est une accusation hyper grave. Oui bien sûr je le sais. Et comme dans le conte de « Pierre et le loup », j’ai grillé toutes mes cartouches. La prochaine fois, personne ne me croira.

 

Le photographe scolaire

Le contexte : avril 89. Je me suis faite toute belle pour la photo de classe. Enfin belle, tout est relatif. J’ai une banane façon boule retenue par une pince en plastique en forme de nœud, un t-shirt Waïkiki, un 501 trop serré en haut et trop large en bas, des « No Name » qui ont été blanches un jour, une ribambelle de bracelet brésiliens et une chaîne avec une Maguen David.

La phrase litigieuse : « toi là-bas, en haut, tu peux te déporter légèrement sur la droite ? ».

Pourquoi je me suis trompée : « déporter » signifie aussi « dévier de sa direction ». Alors oui, c’était certes maladroit, mais de là croire que le monsieur me demandait de faire ma valise, de rendre les clés de mon appartement et de prendre place dans un wagon à bestiaux destination l’Est, y a une marge.

 

Ma voisine du dessous : Jeanine Germain

Le contexte : Quand je suis rentrée de la maternité avec le bébé, elle ne m’a pas félicitée. Faut dire que depuis qu’elle m’avait croisé pendant la conception dans la cage d’escalier après une soirée trop arrosée, on était un peu en froid. Solal pleure, toutes les nuits, de 2h à 3h15. Résultat : elle se plaint de ne plus dormir et pour me faire chier monte à fond le son de la télé.

La phrase litigieuse : « Vous les Juifs, vous ne savez pas y faire avec les enfants. Fallait pas en faire dans ces cas-là ».

Pourquoi je me suis trompée : entre l’aspirateur de la concierge, les pleurs du bébé, le bruit de la télé, j’ai pas capté qu’elle me disait en fait « vous les jeunes » et non « vous les Juifs ». Après notre altercation, elle sera transférée aux urgences. « Elle a eu une attaque cardiaque. Elle est dans le coma » m’a raconté la concierge « La veille de recevoir sa médaille des Justes parmi Les Nations de Yad Vashem, c’est vraiment pas de chance ».

 

Mon binôme à la fac

Le contexte : Mathieu, grand, blond, les yeux bleus. Tout droit sorti d’une pub Tommy Hilfiger. Des tods nickel et des jeans repassés. Un nom à particule, une adresse à Chatou et une diction irréprochable. Bref, le cauchemar de ma mère dans l’ordre. Tiercé gagnant.

La phrase litigieuse : « Ecoute, je t’apprécie beaucoup, mais vraiment je crois qu’il vaut mieux qu’on reste amis ».

Pourquoi je me suis trompée : sur le coup, c’était inenvisageable, mais maintenant je l’ai compris. Me mettre un râteau ne signifie pas obligatoirement voter Front National, tracter pour le GUD ou encore commémorer la date anniversaire d’Hitler, sinon ce serait le cas de … 95% des Juifs qui ont croisé ta route.

 

Ma boss

Le contexte : vendredi, 23h. On a bouclé les évaluations annuelles. On attaque la répartition des primes en picorant des sushis. Ta boss, tailleur pantalon noir, Pashmina, collier de perles et la « baignoire » Diamant de Cartier. La panoplie de la meuf qui, dans le marathon de la réussite sociale, est dans le peloton de tête. Elle a tout réussi plus vite et mieux. Faut dire que contrairement à moi, elle n’a pas fait d’arrêt au stand mariage et bébé, elle a tracé.

La phrase litigieuse : « Demain soir, je sors. Je vais voir le spectacle de … Vous savez le mec-là… Maintenant il est seul sur scène. Ah je connais que lui ! Merde j’ai son nom sur le bout de la langue. Un black… »

Pourquoi je me suis trompée : non, elle ne parlait pas de Dieudonné mais de Pascal Légitimus. Suis-je bête ! « Sérieux tu vois le C.E. de la boîte vendre des places du dernier spectacle de Dieudonné ? » me dis-je aujourd’hui « Et pourquoi pas des éditions annotées du Protocole des Sages de Sion et des écussons de la Waffen SS. C’est un comité d’entreprise, c’est pas Ebay ».

 

The SefWoman

Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)

 

 

 

Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman

The SefWoman sur Facebook

Retrouvez les autres articles de The SefWoman sur Jewpop :

RIP Mémé

Les 5 pensées parasites quand tu te retrouves devant le Kotel

La alyah moi jamais !

Petit manuel de survie à « La vérité si je mens ! 3″ au bureau

Le faire-part

Mais pourquoi on fait pas Noël maman ?

Le – presque – voyage de Louis Aliot en Israël

Le Top 5 des phrases à ne pas dire face au rabbin qui vous demande de prouver votre judéité

Le Top 5 des raisons pour lesquelles la Séfarade veut épouser un Ashkénaze

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2012 Jewpop

 

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Bogosses et hoummous, la recette israélienne qui fait baver sur Instagram

Hot Dudes And Hummus est un compte Instagram lancé par 4 étudiants israéliens, dont […]

« Les juifs américains » d’André Kaspi

«Un américain a toujours deux patries, celle qu’il a quittée et les États-Unis». De […]

10 photos inoubliables du ghetto de Lodz

C’est grâce à son appareil photo qu’Henrik Ross survécut à la Shoah. Il fut […]

Mickey à Gurs

«Mickey à Gurs» est un magnifique cénotaphe pour un artiste disparu, et une poignante […]