Loading...

“Israël vues d’ailleurs“, un cycle de films rares à découvrir au MAHJ et au Mémorial de la Shoah

Photo extraite du documentaire de Chris Marker Description d'un combat cycle Israël vues d'ailleurs Jewpop

 

Du 19 au 25 septembre, le MAHJ et le Mémorial de la Shoah présentent un cycle tout à fait inédit de films consacrés à Israël, vu par des cinéastes étrangers, “Israël vues d’ailleurs”. Une programmation conçue par Ariel Schweitzer, historien du cinéma et critique aux Cahiers du cinéma, qui fait la part belle à des films souvent rares, à découvrir sur Jewpop.

 

Photo extraite du documentaire Repérages en Palestine de Pasolini Jewpop

Photo extraite du documentaire de Pasolini Repérages en Palestine pour « L’Évangile selon saint Matthieu » (1963)

 

Comme le souligne Ariel Schweitzer, «Claude Lanzmann, Susan Sontag, Pier Paolo Pasolini, Chris Marker ou Chantal Akerman… Israël a fasciné et inspiré de nombreux cinéastes étrangers. Contemporain de la naissance du cinéma, le projet sioniste a été observé, filmé et raconté dès ses balbutiements, les premières images de Jérusalem apparaissant dans un film des frères Lumière de 1897. Pour certains réalisateurs, le voyage en Israël est l’occasion d’interroger leur identité juive, et de mettre en perspective la mémoire de la Shoah et les liens d’Israël à la diaspora. Pour d’autres, c’est une manière de confronter l’imaginaire occidental à l’infinie complexité d’un pays, au-delà des mythes et des clichés qui lui sont associés.»

 

L’historien du cinéma explique encore que «Objet de fascination ou sujet d’étude, Israël a suscité tout au long de son histoire ces témoignages de cinéastes, fictions et documentaires. Cette “description d’un combat”, selon les mots de Chris Marker, interroge aussi la lutte d’un pays contre lui-même. En portant sur Israël leur regard, empathique mais distancié, les réalisateurs étrangers offrent une profondeur de champ qui échappe parfois aux cinéastes israéliens, et proposent un regard percutant sur ce jeune État. Au travers d’une série d’œuvres, pour certaines fort rares, ce cycle illustre l’évolution de l’image d’Israël dans l’œil des cinéastes étrangers, des origines du cinéma à nos jours.»

 

Affiche du film Le jongleur avec Kirk Douglas Jewpop

 

En treize films, fictions et documentaires réalisés entre 1897 et 2012, de réalisateurs originaires de Russie, de Pologne, de France, d’Italie et des États-Unis, les spectateurs pourront découvrir des œuvres peu ou jamais diffusées sur les écrans français. En ouverture du cycle jeudi 19 septembre, le documentaire de Claude Lanzmann Pourquoi Israël (1973), suivi le samedi 21 septembre de 2 films très rares, La vie des juifs en Palestine, documentaire russe de 1913, ainsi que Sabra, fiction polonaise de 1933 empreinte de l’esthétique cinématographique soviétique d’alors.

 

Le même jour, on ne manquera  pas le documentaire de Pasolini Repérages en Palestine pour « L’Évangile selon saint Matthieu » tourné en 1963, ainsi que le célèbre Description d’un combat de Chris Marker (1960). Dimanche 22 septembre, place à Hollywood avec Le Jongleur d’Edward Dmytryk (1953), dans lequel Kirk Douglas incarne un rescapé de la Shoah, suivi du rare film d’Henri Calef L’heure de la vérité (1965). Lundi 23,  Siège de Gilberto Tofano, long-métrage réalisé après la Guerre des six jours et présenté au Festival de Cannes en 1969, sera suivi du très émouvant premier film d’Emmanuel Finkiel, Voyages (1999). Mardi 24 septembre, seront projetés deux documentaires exceptionnels, le superbe Là-Bas de Chantal Akerman (2006) et La déchirure de Susan Sontag, réalisé peu après la guerre du Kippour.

 

Le cycle “Israël vues d’ailleurs” se clôturera mercredi 25 septembre avec Would you have sex with an Arab ? (2012) de Yolande Zauberman, réalisatrice maintes fois primée pour son récent film M

 

Jewpop

 

Le programme complet, figurant les horaires, lieux et dates de projection, ainsi que les synopsis des films, est à découvrir ici.

Prix des séances : entre 5 et 6 euros.

Les réservations sont à effectuer auprès du lieu accueillant la projection, sur place ou via les billetteries en ligne disponibles sur le site du Mémorial de la Shoah et sur le site du MAHJ.

 

© photos : visuel de Une extrait du documentaire de Chris Marker Description d’un combat / DR

Article publié le 18 septembre 2019. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2019 Jewpop

 

Bannière appel à dons MAHJ

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Articles similaires

Visuel Ta-Shma programme d'été 2020 Jewpop

« Ta-Shma », « Viens et apprends ! » : travailler les textes juifs au corps pendant 3 semaines d’étude intensive à Jérusalem

Taglit out, Ta-Shma in !   À l’époque de ma jeunesse, si on voulait profiter […]

Photo de catalogues de ventes aux enchères Judaica Jewpop

L’interview Jewpop de Benjamin Zagzag, expert en Judaïca

Jewpop a rencontré Benjamin Zagzag, expert de cette niche du marché de l’art communément […]

En 1917 à Beersheva, une charge de cavaliers australiens brisait l’Empire ottoman

Israël, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont célébré en 2017 le centenaire de la dernière […]

Photo d'un livre avec des bougies fêtes Jewpop

La sélection Jewpop de livres à offrir pour les fêtes

Cette année, nos coups de cœur sont plus nombreux que d’habitude ! Parmi les […]