Tenoua magazine dispute juive Jewpop

Tenou'a fait l'éloge juif de la dispute

5 minutes de lecture

 
Dans son nouveau numéro, le magazine Tenou’a fait l’éloge juif de la dispute. Un sujet qui concerne particulièrement la rédaction de Jewpop, où nous avons la fâcheuse habitude de nous faire disputer. Pour rien, vous en conviendrez.

 
La « dispute juive », ou « l’art juif du désaccord », comme la définit joliment Delphine Horvilleur dans son éditorial, est aujourd’hui devenue un terrain miné, c’est un doux euphémisme. « L’arme juive du désaccord » serait sans doute plus appropriée par les temps qui courent.
 

Tenoua magazine Jewpop

 
Le doigt sur la détente et loin d’être détendus, nous sommes de plus en plus prompts à dégainer pour dégommer l’auteur d’un avis contraire à notre point de vue, pourvu que le sujet prête à débat et controverse, qu’il s’agisse de « définition du judaïsme, féminisme, sionisme, laïcité… », souligne encore la directrice de la rédaction de Tenou’a. Alors plutôt que reprendre à notre compte la célèbre réplique « Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, les types de 60 kilos les écoutent », que le truculent et néanmoins hélas antisémite Michel Audiard mit dans la bouche de Jean-Paul Belmondo dans 100 000 dollars au soleil, référons-nous d’abord à la sage tradition rabbinique de la confrontation d’idées éloignée de toute vérité unique.
 

 
Ce sujet d’une actualité brûlante est brillamment traité dans le magazine Tenou’a par des rabbins et philosophes, universitaires, historiens et personnalités politiques, de Marc-Alain Ouaknin, qui vous révélera les subtilités et règles de l’art de la mahloket, le dialogue entre les maîtres, à Brigitte Sion, avec un article sur l’innovante communauté « Lab/Shul » de l’étonnant rabbin new-yorkais Amichai Lau-Lavie, « magicien de la spiritualité juive », en passant par le savoureux « Petit guide (talmudisant) du débat sur les réseaux sociaux » de Noémie Benchimol, qui vous permettra d’appliquer 4 principes indispensables pour débattre en toute sérénité sans sombrer dans le free fight ! Et comme le suggère cette dernière, vous pourrez si besoin compléter la lecture de ce passionnant nouveau numéro de Tenou’a avec celle de L’Art d’avoir toujours raison de Schopenhauer, afin de maîtriser toutes les ficelles de la dialectique éristique. Vous voilà parés pour pratiquer la « dispute juive » !
 
Sharon Boutboul

 
Les amateurs de pilpoul ne manqueront pas de s’inscrire à l’atelier Tenou’a, le rendez-vous mensuel d’études qui « cultive l’art juif du désaccord », animé par le rabbin Delphine Horvilleur.
 
Le site tenoua.org
S’abonner à Tenou’a ou commander ce numéro en ligne
Soutenir Tenou’a

Tenou’a est disponible par abonnement et dans les points de vente suivants :

Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme – 71, rue du Temple – 75003 Paris
Mémorial de la Shoah – 17 Rue Geoffroy l’Asnier – 75004 Paris
Librairie du Temple-Shir Hadash – 1 Rue des Hospitalières Saint-Gervais – 75004 Paris
Librairie La Procure – 3 Rue de Mézières – 75006 Paris
Librairie Kléber – 1 rue des Francs Bourgeois – 67000 Strasbourg
La Cour des Grands – 1 rue Taison – 57000 Metz
Librairie 47° Nord- 8b rue du Moulin – 68100 Mulhouse
Librairie Vice-Versa – Mekor Haim 10/8 – Jerusalem 93465
Librairie du Foyer – Kikar Masaryk 14 – Tel Aviv
 
© visuels :  Tenou’a / Jewish Fight Club / DR

Article publié le 17 avril 2018. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2018 Jewpop
 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x