Un colon sur le toit

1 min de lecture

 
Ce n’est pas le titre d’une nouvelle comédie musicale à succès de Broadway, mais la mésaventure arrivée au début du mois de mars à un Palestinien de Hebron, Shadi Sidr, volontaire de l’ONG israélienne B’Tselem, qui a retrouvé, coincé dans les barbelés entourant le toit de sa maison, l’un de ses voisins de l’implantation de Beit Hadassa venu enlever le drapeau palestinien qui y flottait.
 

 
La scène surréaliste filmée par Shadi Sidr frise le burlesque, entre le discours absurde, dans un hébreu approximatif teinté d’accent russe du colon empêtré, les imprécations (parfois en français) des colons de Beit Hadassa, l’embarras des militaires venus au secours de l’escaladeur barbu embourbé dans les barbelés, et hésitant à arrêter… le propriétaire de la maison, et un soldat se demandant ce qu’il est venu faire dans cette galère. L’incident, relaté notamment par le Jerusalem Post, s’est conclu sans violence, tandis que le porte-parole de Tsahal indiquait que l’armée n’avait aucune « politique visant à faire enlever les drapeaux palestiniens dans les territoires ». Sidr a retrouvé le sien déchiré quelques jours plus tard.
 

 
© photos : YouTube, B’Tselem
Article publié le 30 mars 2014. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x