Loading...

Passer Kippour à la maison

  • BY Ingrid Zerbib
  • LE 29/09/2020
Kippour à la maison Jewpop

 

Ce titre ressemble à une chanson de Vegedream, l’esprit festif en moins. Cette année, j’ai donc passé Yom Kippour à la maison. J’avais reçu les cartons et les WhatsApp de réservation de la part de ma synagogue se présentant comme championne des mesures sanitaires, pourtant j’ai préféré ne pas y mettre les pieds. Sans vouloir faire ma crevarde, j’ai pensé : « Yom Kippour confiné, 150 euros économisés. »

 

J’avais vu des modélisations de circulation du coronavirus en milieu fermé type synagogal, et à moins d’être troisième dan en Flight Simulator ou un dribbleur aguerri niveau Kylian M’bappé, il m’apparaissait difficile de ne pas le chopper. J’ai appliqué le principe de précaution : « Yom Kippour à la maison, moins de monde en réanimation. »

 

D’aucuns y opposeront le principe de confiance en Hashem. Je ne les juge pas, chacun gère la ligne de crête et sa ligne de crainte comme il peut.

 

J’ai donc passé la journée du lundi 28 septembre 2020 à jeûner et à prier à la maison. Quitte à plaider d’office coupable, j’ai mis un plaid sur mes épaules façon talith de fortune. J’ai ouvert mon rideau en grand pour ce long monologue les yeux dans les Cieux, je me suis installée sur ma chaise la plus confortable et j’ai tourné toutes les pages de mon livre de prières pour espérer tourner celle de cette année bien bien pourrie.

 

J’ai commencé à lire la prière du matin (Cha’arit) en français, de façon mécanique. J’ai arrêté de lire de façon mécanique quand je suis tombée sur la phrase « Sois loué, ô Eternel, notre D’ieu, roi de l’univers, qui ne m’as pas créé femme. [la femme dit : Qui m’as faite selon sa volonté.] » J’ai eu une pensée pour feue Gisèle Halimi.

 

J’ai poursuivi avec, en vrac :

– le Chéma en ne me touchant pas le nez

– le Moussaf en battant, haut la main, Claude sur l’épreuve des poteaux de Koh Lanta

– les selihot avec des mélodies dignes de David Guetta sans provoquer d’averses

– l’histoire de Jonas et sa baleine, aka Jason Statham et son requin

– l’histoire du bouc émissaire pas du tout du tout SPA friendly

– des pensées déviantes à base de Covidouï et de Call Nidré

– le tuto peinture au sang du Grand Prêtre où, limite au bout du roul’, je me suis emmêlé les pinceaux

– des souhaits de bonne santé, de re-trouver un emploi, de que-Alexis-ou-Noam-répondent-à-mes-putains-de-messages-et-qu-il-soit-mon-amoureux-bordel

– les multiples génuflexions pour accompagner Moïse

– la Néhila sans passer par la case « enchères »

 

J’ai eu quelques doutes sur ma santé mentale au moment des répétitions de Amida et de bénédictions des Cohanim, où il m’a bien fallu me dédoubler, jouer à la fois l’officiant et le fidèle. Mais bon, niveau perte de repères, on n’est plus à ça près.

 

J’ai regretté que les responsables de ma communauté n’aient donné aucune consigne pour ceux qui prieraient à domicile, ne privilégiant que les confiants et les fortunés inscrits aux offices de la synagogue.

 

Au gré des 1000 pages de mon livre (mille pages, une par cas de contamination journalier en France), et des 25 heures de jeûne, je me suis livrée à des calculs savants (de Marseille) pour évaluer ma vitesse de prière. J’ai pu me ménager aussi quelques pauses à base d’étirements, de changement de tenue, d’ouverture de fenêtre, de comptage de lattes de parquet…

 

J’ai aussi eu une crise de foi, je me suis demandé pourquoi je faisais tout ça aussi scrupuleusement, alors que d’autres ne le font pas et ont une bien meilleure vie que la mienne. Mettre les pieds dans le plat, un jour de jeûne…

 

Enfin, à 20h22, sans faute, je me suis savonné les mains, j’ai mangé et j’ai allumé la télé pour regarder « Plus belle la vie ».

 

Ingrid Zerbib

 

Retrouvez toutes les chroniques d’Ingrid Zerbib sur Jewpop

Suivre le compte Twitter d’Ingrid Zerbib

© photo : Ingrid Zerbib

Article publié le 29 septembre 2020. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2020 Jewpop

 

 


ULYS banner

 

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Passer Kippour à la maison"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] deux articles humoristiques et sages de Jewpop, ici  et là  […]

wpDiscuz

Articles similaires

Samuel Paty Jewpop

Celui qui fait partie du problème

Avec l’accord de son auteur, Johann Margulies, nous publions ici ce “thread”, suite de […]

Couverture Charlie Hebdo cul de juive Jewpop

Quand Charlie Hebdo fait ses couvertures sur les Juifs et Israël

Le 3 novembre 2011, à la suite de l’incendie criminel qui avait ravagé les […]

Couvertures des livres de Pascal Boniface et Dannt Trom Jewpop

Excès des Juifs de France

C’est un fait singulier lorsque deux essais traitant du même objet s’opposent en ce […]

Kippour à la maison Jewpop

Passer Kippour à la maison

Ce titre ressemble à une chanson de Vegedream, l’esprit festif en moins. Cette année, […]