Quelques idées de reconversions pour Souha Arafat

8 minutes de lecture

 
 

On l’avait perdue de vue, presque oubliée et puis voilà, à la faveur d’une enquête des juges français pour déterminer si le leader historique palestinien a été assassiné ou non, revoilà… Souha Arafat.

 

Ouais je sais, elle nous avait pas manqué et on est bien d’accord, on ne va pas faire la ola pour une femme qui, sur l’échelle de notre détestation communautaire, se situe entre Eva Braun et l’épouse de Dieudonné. Si le cheveu est toujours aussi blond (merci L’Oréal, parce qu’elle le vaut bien), la silhouette, elle, s’est quelque peu empâtée. Oui, de dos (et même de face, avouons-le) , elle ressemble de plus en plus à tata Simone. Si l’exhumation du corps de Yasser Arafat ne donne rien, je propose à Souha 3 pistes de reconversions.

 

Devenir l’héroïne d’une série de télé-réalité : après les Osbourne, Kim Kardashian, Victoria Beckham et le rappeur Ice T, de la très distinguée série «Ice T aime Coco», je vois bien Souha et sa fille unique Zawha héroïnes d’une vraie bonne télé-réalité. Une veuve qui n’a toujours pas refait sa vie, une jeune fille de 17 ans pourrie gâtée par sa maman, je sais pas vous, mais moi je sens qu’on est bon pour un remake de «Mon incroyable anniversaire» avec tout le toutim : carton d’invitation brodé dans un keffieh, robe du soir en dentelle kaki de la même couleur que l’habit militaire de papa, et pièce-montée en forme de Mouqata’a. De toute façon, pour gagner de l’argent, c’est ça ou ouvrir une entreprise d’aide à domicile. En effet, en épousant à tout juste 27 ans Yasser Arafat, 61 printemps, Souha fait moins bien qu’Anna Nicole Smith (62 ans d’écart avec le milliardaire J. Howard Marshall), mais un peu mieux que Læticia Boudou (31 ans d’écart avec notre Jojo national). Bref, tu l’auras compris, Souha, les vieux, ça lui fait pas peur. Ça la botte, même. Vieillissement de la population, augmentation de la population de personnes âgées dépendantes, maintien à domicile : Souha, la conjoncture est avec toi. Lance-toi !

 

Se muer en passionaria de la cause… Israélienne : non, non, ce n’est pas une erreur. J’ai bien écrit «israélienne». Attends, aujourd’hui, comme les israéliens, Souha n’est pas la bienvenue dans la Bande de Gaza, ni en Cisjordanie. Méprisée par la vieille garde palestinienne, elle s’est mariée dans le plus grand secret, oui un peu comme ton cousin David qui a épousé à la mairie Clotilde, son binôme de promo. Paria, elle n’a même pas pu assister aux obsèques de son époux. Oui, oui, toujours un peu comme Clotilde qui ne sera conviée ni aux festivités, ni aux enterrements de sa belle-famille. Et puis, Souha, ce ne sont pas les israéliens qu’elle accuse d’avoir assassiné son mari, c’est les palestiniens. Alors moi je dis, Souha, tu prends un aller-simple pour Tel-Aviv, tu organises des sit-in contre les roquettes qui s’abattent sur le territoire israélien. Avec un peu de chance, Noam Shalit viendra te prêter main forte, oh la jolie photo qui fera la Une de «Time». Après avoir montré patte blanche, elle deviendra peut-être citoyenne d’honneur de l’Etat d’Israël et  pourra ainsi rejoindre Paris. Avec son brushing, son double menton et ses tailleurs façon Dynastie, elle fera une parfaite représentante de la section 16e arrondissement de la Wizo.

 

Remettre le couvert avec un dictateur : veuve depuis 8 ans, le temps doit lui paraître long. Pour revenir sur le devant de la scène, je propose donc un remariage express avec un dictateur. Le printemps arabe ayant ruiné et poussé à l’exil la plupart des leaders arabes, le choix de ses prétendants s’est réduit à la vitesse des voix d’avance de François Fillon face à Jean-François Copé dans la course à la présidence de l’UMP. Je proposerais bien Bachar Al-Assad, mais je vois deux problèmes.

– Devenir la première dame syrienne en ce moment, c’est à peu près aussi intelligent que relancer la carrière de Loana en hypothéquant sa maison.

– Un mec de ta génération, donc en pleine force de l’âge, faut s’en occuper et donner de son corps de temps en temps. Regarde Mme Assad en titre. Elle savait pas quoi faire pour fêter les 25 000 morts de la révolte syrienne. Elle cherchait un truc personnalisé. Elle a trouvé. Résultat, il se murmure qu’elle attend son 4ème enfant. Ouais, c’est la grande classe.

Pour toutes ces raisons, j’opterais donc pour un leader africain genre le fils Bongo. Et puis oublie pas, dans la Françafrique, y a fric.

 
The SefWoman
Ma philosophie se situe entre « A Kippour tout le monde pardonne, sauf moi » (Raymond Bettoun) et « Dieu n’existe pas, mais nous sommes son peuple » (Woody Allen)
 

 
Abonnez-vous au compte Twitter de The SefWoman
The SefWoman sur Facebook
Retrouvez toutes les chroniques de The SefWoman sur Jewpop
 
 Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Copyright photo DR
© 2012 Jewpop

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

S'abonner à la jewsletter

Jewpop a besoin de vous !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x