Loading...

Inauguration du Centre Européen du Judaïsme : le spectacle était dans la salle

  • BY Sharon Boutboul
  • LE 30/10/2019
Photo d'Emmanuel Macron lors de l'inauguration du Centre Européen du Judaïsme Jewpop

 

Quand mon boss m’a dit “Sharon, vous allez m’accompagner ce soir à l’inauguration du Centre Européen du Judaïsme”, je me doutais qu’il y avait un loup. “Vous prendrez quelques photos, des people évidemment. On va la jouer Gala, ça va plaire à nos lecteurs !” m’a-t-il expliqué, ajoutant “Moi, j’aurai pas le temps d’écrire un truc, faut que je chope Patrick Drahi, il sera là et avec un peu de bol il aura son chéquier sur lui !”. J’avoue ne pas avoir été déçue. Ils étaient (presque) tous là.

 

Photo du Centre Européen du Judaïsme vu de l'extérieur jewpop

 

C’est à quelques mètres de l’entrée du périphérique porte d’Asnières, dans le 17ème arrondissement de Paris, qu’a été inauguré hier soir en présence d’Emmanuel Macron le Centre Européen du Judaïsme. Cet ambitieux projet porté depuis 15 ans par le président du Consistoire central et du Consistoire de Paris Joël Mergui, dévoile une architecture résolument contemporaine et épurée, qui s’articule autour d’une synagogue-amphithéâtre de 600 places au design impressionnant, d’un “pôle culturel” composé d’un vaste auditorium, où se tenait la cérémonie, d’espaces d’expositions, rooftop et bureaux.

 

Photo de la synagogue du Centre Européen du Judaïsme Jewpop

Vue de la synagogue depuis l’étage réservé aux femmes

 

L’emplacement du Centre Européen du Judaïsme, sur la récente place de Jérusalem, concorde avec l’évolution géographique de la population juive parisienne. Selon le maire du 17ème arrondissement, se basant sur les chiffres évalués par le Consistoire, entre 37 000 et 41 000 juifs vivraient dans l’arrondissement sur un total de 171 000 habitants, soit près d’un habitant sur quatre, ce qui en fait l’une des principales communautés juives d’Europe. Une population pour la plupart venue des quartiers de l’Est parisien et de la périphérie, attirée par la quiétude de l’arrondissement. « Le 17ème est très familial, c’est un cocon pour la communauté juive », souligne le maire Geoffroy Boulard. On ne compte plus les commerces casher et autres boutiques de la rue de Courcelles aux portes ornées de mezouzot, et signe ultime de la vitalité – si l’on peut dire – mosaïque du 17ème arrondissement, des entreprises de pompes funèbres juives viennent de s’y installer. Tous les chemins du 17ème mènent à Bagneux.

 

Pendant que le boss partait à la chasse au Drahi, je m’attelais donc à prendre quelques photos des happy few. Mon badge “Presse” ornant mon décolleté pas vraiment consistorial, me permet de dégoter aussi quelques infos. L’auditorium sent le surbooking, on m’explique que, comme dans tout bon mariage juif, près de 200 personnes se sont ajoutées aux 600 invités initialement prévus. Et comme dans tout mariage juif qui se respecte, tu retrouves immédiatement tes repères. Ils sont (presque) tous là !

 

Côté musique, un tel événement sans Enrico n’est pas pensable. Il est là. Daniel Lévi et Amir aussi. Je cherche Patrick Bruel, en vain. Il doit avoir mal au dos, sans doute besoin d’un bon massage.

 

Photo de daniel Lévy Jewpop

Le chanteur Daniel Lévi annonce son nouveau projet de reprises de ZZ Top, bientôt programmé au Centre Européen du Judaïsme

 

Côté ciné, c’est ambiance soirée de redif sur TMC avec les éternels Élie Chouraqui et Alexandre Arcady, en compagnie de leur camarade Radu Mihaileanu. Au passage, on apprend de la bouche de Joël Mergui qu’Élie Chouraqui donnera prochainement des cours de théâtre au Centre Européen du Judaïsme. On aurait préféré une initiation au volley par l’ancien champion international. Et l’on espère vivement voir Meyer Habib animer un atelier guitare-chant, succès garanti.

 

Mais c’est du côté des politiques que mes yeux sont irrémédiablement attirés. Ça sent très fort les prochaines élections pour la mairie de Paris, entre Cédric Villani, Benjamin Grievaux, Ariel Weil et des revenants tel Jean Tiberi. Anne Hidalgo, rang oblige, arrivera en compagnie d’Emmanuel Macron. Et puis Meyer Habib est là, c’est le principal.

 

 

Cédric Villani et Jean Tiberi Jewpop

Cédric Villani demandant à Jean Tiberi de lui expliquer sa célèbre technique dite des “électeurs fantômes”, qui lui valut un grand succès à la mairie de Paris

 

 

Ariel Weil Manuel valls Jewpop

Le maire du 4ème Ariel Weil raconte une blague juive à Bernard Cazeneuve et Manuel Valls, sous le regard enamouré de Rachida Dati

 

Cazeneuve Valls Jewpop

Quelques instants plus tard, Valls se confie à Cazeneuve : “elle était pourrie sa blague, hein ?”

 

Villani Mezrahi Cuckierman

Jean Tiberi a trouvé un nouveau public pour raconter sa technique des “électeurs fantômes”, tandis que Raphael Mezrahi propose à Cédric Villani de le coacher pour ses prochaines interviews, ce dont se désintéresse totalement Roger Cukierman, ex-président du Crif

 

Cédric Villani Francis Kalifat Jewpop

Tandis que Cédric Villani tente de convaincre Francis Kalifat, président du Crif, de rejoindre sa liste, Roger Cukierman pense très fort “Fais pas le con, Francis !”

 

Meyer Habib Aliza Bin Noun Jewpop

Pendant ce temps-là, Meyer Habib étreint chaleureusement Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France, soulignant aux yeux de tous son indéfectible amour pour Jérusalem une et indivisible

 

Photo de l'inauguration du CEJ Jewpop

Du côté du pool presse, Karine Choukroun, grand reporter du site “Monde de la haine du juif”, est en plein Facebook Live avec son mari Dov

 

Animée par Ariel Wizman, la soirée débute par une mélodie de Bloch interprétée par la violoncelliste franco-israélienne Laetitia Himo. “Vous avez vu, une femme sur scène, et les bras nus en plus, c’est une sacrée évolution de la part de Joël Mergui, non ?”, me souffle un monsieur portant une kippa, qui semble connaisseur en la matière.

 

Laetitia Himo Jewpop

Un geste fort du président Mergui, l’ouverture de l’inauguration par la violoncelliste Laetitia Himo, bras nus. Emmanuel Macron est tout ouïe.

 

Je me dis que j’aurais du mettre une tenue un peu plus tsniout. S’ensuit une allocution émouvante du président Mergui, suivie d’une prise de parole du Grand rabbin de France Haïm Korsia, qui comme à son habitude fait des blagounettes histoire d’alléger l’atmosphère, pour finir par le discours du président de la république Emmanuel Macron, qui a bien récité la leçon écrite par l’une de ses plumes, abondant en références culturelles juives.

 

Inauguration du centre Européen du Judaïsme Jewpop

Meyer Habib, fasciné par la prestation de Laetitia Himo, Isabelle Balkany, dissipée, Haïm Korsia perplexe… tandis que résonnent les accents poignants de la musique de Bloch

 

Au bout d’une heure et demie de discours, quelques privilégiés ont accès à un somptueux buffet ravagé en quelques minutes par une horde affamée. L’ambiance hystérique du kiddouch de shabbat est à son comble, lorsqu’on annonce qu’un deuxième buffet est disponible à l’étage supérieur. Ruée dans les escaliers, j’enlève mes talons de 12cm pour piquer un sprint et accéder enfin au Saint des Saints, pour finir par balancer un coup de coude digne de Sébastien Vahaamahina à une réincarnation de la femme de Loth, qui squattait imperturbablement l’emplacement “dés de carré de veau grillés aux herbes” qui me faisait saliver. 

 

Photo d'un extincteur Jewpop

Le Centre Européen du Judaïsme a aussi pour vocation de “compléter l’offre muséale existante” (sic). Ici, l’une des premières installations, œuvre du célèbre artiste Sidney Benchimol, “Éteindre le feu antisémite”

 

Enfin repue, je cherche mon boss, invisible de toute la soirée. Je l’aperçois sur le rooftop en train de siroter un whisky et lui demande si ça va. “Drahi m’a dit qu’il n’avait rien sur lui… Je me doutais bien qu’il me racontait des conneries, vous pensez que je n’avais pas remarqué le chéquier qui dépassait de la poche de sa veste ? J’ai pas insisté, parce qu’à côté y avait Maurice Lévy…” me raconte-t’il. “Et avec lui, ça c’est bien passé patron ?” lui demandais-je. “Moyen”, me répond-il, “Je lui ai dit qu’il était vraiment très bien coiffé histoire d’engager la conversation, il a appelé la sécurité, j’ai passé la soirée dans un bureau interrogé par un flic de l’Élysée…”.

 

Sharon Boutboul

 

Lire d’autres articles de Sharon Boutboul sur Jewpop

 

© photos :  Jewpop / DR

Article publié le 30 octobre 2019, tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2019 Jewpop

 

ULYS immobilier

 

 

 

 

 

 

 

JEWPOP A BESOIN DE VOUS !

Les mendiants de l'humour

#FaisPasTonJuif

Commentaires (0)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Inauguration du Centre Européen du Judaïsme : le spectacle était dans la salle"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Clara
Invité

Grandiose ! Heureusement que jewpop est là :)))

Michael Amsellem
Invité

Super ! Une converture digne de Gala, la seule qui compte…

David74
Invité

je me suis bien marré ! j’ai rien raté.. merci

wpDiscuz

Articles similaires

Photo d'Emmanuel Macron lors de l'inauguration du Centre Européen du Judaïsme Jewpop

Inauguration du Centre Européen du Judaïsme : le spectacle était dans la salle

Quand mon boss m’a dit “Sharon, vous allez m’accompagner ce soir à l’inauguration du […]

Affiche de la série The Spy avec Sacha Baron Cohen Netflix Jewpop

Eli Cohen, l’espion mythique du Mossad, incarné par Sacha Baron Cohen dans la série Netflix “The Spy“

Netflix a dévoilé la bande-annonce de sa nouvelle mini-série “The Spy”, qui retrace l’histoire […]

Photo d'enfants à Paris Plage Jewsalsa Jewpop

Je veux juste une dernière danse

Je veux juste une dernière danse, avant l’ombre et l’indifférence, et surtout avant la […]

Photo du réalisateur Taika Waititi Hitler Jewpop

Le réalisateur Taika Waititi incarnera Hitler dans son nouveau film Jojo Rabbit

Taika Waititi, un nom que tous les fans des productions Marvel connaissent depuis qu’il […]